Mi­chel Mac Bur­nie gent­le­man res­tau­ra­teur

Ce Ni­çois d’ori­gine et Ca­dié­ren d’adop­tion a ins­tal­lé sa so­cié­té de res­tau­ra­tion d’au­to­mo­biles his­to­riques an­glaises au Beaus­set et dé­sor­mais sur le pla­teau de Signes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - SÉ­BAS­TIEN HÉNOT

Après plus de vingt ans dans l’au­to­mo­bile spor­tive et le sport au­to, Mi­chel Mac Bur­nie avait « en­vie de chan­ger », de conti­nuer à vivre sa pas­sion mais au­tre­ment. « Ce­la fai­sait des an­nées que ça me trot­tait en tête de créer ma so­cié­té » et, comme son amour d’ado­les­cence avait dé­mar­ré avec les vé­hi­cules his­to­riques an­glais, hé­ri­tage de ses ori­gines (« Mon grand­père pa­ter­nel était écos­sais et il a tou­jours eu un in­té­rêt pour les voi­tures an­glaises dans la fa­mille »), ain­si est né Mac Bur­nie Clas­sic Cars : pour res­tau­rer (par­tiel­le­ment ou to­ta­le­ment) des au­to­mo­biles so bri­tish de 1950 à 1970, les an­nées de la jeu­nesse du Ni­çois d’ori­gine. Dé­si­rant s’éta­blir près de son do­mi­cile à La Ca­dière, Mi­chel Mac Bur­nie a ou­vert son ate­lier au Beaus­set en oc­tobre 2007. S’il a com­men­cé par re­don­ner une se­conde vie aux MG et Triumph, le gent­le­man res­tau­ra­teur a élar­gi son rayon d’ac­tion : à d’autres marques (Aus­tin-Hea­ley, Ja­guar, Lo­tus, Mor­gan…) et à des vé­hi­cules plus an­ciens. Jus­qu’à man­quer de place et dé­mé­na­ger sur le pla­teau à Signes en 2009. De­puis, Mac Bur­nie Clas­sic Cars remonte jus­qu’aux voi­tures des an­nées 1930 et va même au-de­là de l’An­gle­terre : aux États-Unis avec la Ford Mus­tang ou la Ch­rys­ler Vi­per, en Al­le­magne avec Mer­cedes ou en Ita­lie avec De To­ma­so… Époux d’une Fran­çaise aux ori­gines trans­al­pines (par ses grands-pa­rents ma­ter­nels) oblige.

Dis­tri­bu­tion, pré­pa­ra­tion…

Mi­chel Mac Bur­nie ne s’est pas ar­rê­té là : il a dé­ve­lop­pé une ac­ti­vi­té de dis­tri­bu­tion d’ac­ces­soires de vé­hi­cules his­to­riques. Comme les roues Mi­ni­lite ou les ba­gages an­glais sur me­sure Hill­sa­live, qu’il «dis­tri­bue en ex­clu­si­vi­té pour la France ». Mais aussi des vê­te­ments (gants de conduite, cas­quettes…), des fau­teuils de bu­reau… en forme de casque, «com­plè­te­ment per­son­na­li­sables », des mas­cottes du ré­pu­té Fran­çois-Vic­tor Ba­zin, des sculp­tures réa­li­sées à par­tir d’élé­ments mé­ca­niques par le mé­ca­ni­cien des lieux Fré­dé­ric, des des­sins tech­niques… Sans ou­blier évi­dem­ment des pièces tech­niques (mo­teurs, freins, sus­pen­sions…), re­fa­bri­quées sur place pour cer­taines. Des ac­ces­soires éga­le­ment dis­po­nibles sur la bou­tique en ligne (1)… avant d’ou­vrir de « vraies » bou­tiques «à Toulon, Mar­seille et Nice dans les an­nées qui viennent ». En at­ten­dant, Mac Bur­nie Clas­sic Cars va dé­jà al­ler en­core plus loin : son pa­tron a dé­ci­dé de joindre ses deux pas­sions, la com­pé­ti­tion et les au­to­mo­biles de col­lec­tion, pour pré­pa­rer des voi­tures his­to­riques de com­pé­ti­tion. « Nous avons par­ti­ci­pé aux Tours au­to 2015 et 2016 avec une Lo­tus Eu­ro­pa twin-cam que nous avons in­té­gra­le­ment res­tau­rée et pré­pa­rée ». Et ce n’est qu’un nou­veau dé­part… 1. http://www.mac­bur­nie­clas­sic­cars.com/ Mac Bur­nie Clas­sic Cars : 361, ave­nue de Ma­drid. 83870 Signes. Tél. : 04.94.30.18.46.

(Pho­tos Do­mi­nique Le­riche) Laurent Mar­ti­nat)

Mi­chel Mac Bur­nie, ici avec une Ja­guar Type E sé­rie  de , dont l’élec­tri­ci­té et le mo­teur ont été re­faits dans son ate­lier si­gnois. La ré­pé­ti­tion gé­né­rale de Var-ma­tin La Tour­née s’est dé­rou­lée hier soir à Tourves en pré­sence de tout les ar­tistes qui en­flam­me­ront votre été.(Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.