Prime à la jeu­nesse

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Ve­nue avec son équipe B, re­par­tie avec le tro­phée : l’Al­le­magne, sans au­cun ti­tu­laire ha­bi­tuel, a dé­cro­ché sa pre­mière Coupe des Confédérations en bat­tant le Chi­li (-) en fi­nale de l’édi­tion , hier à SaintPé­ters­bourg. Les cham­pions du monde suc­cèdent au pal­ma­rès au Bré­sil triple te­nant du titre, et es­pèrent dé­sor­mais rompre la ma­lé­dic­tion qui a vu les vain­queurs des neuf édi­tions tous échouer à rem­por­ter le Mon­dial dans la fou­lée. Or, c’est jus­te­ment pour faire le dou­blé 2014/2018 que Joa­chim Löw avait choi­si d’évi­ter à ses ti­tu­laires de dis­pu­ter trois tour­nois en trois ans. Il n’avait du coup convo­qué que trois cham­pions du monde (Mus­ta­fi, Gin­ter et Drax­ler) au sein du groupe le plus jeune du pla­teau russe, seule­ment 24 ans et 4 mois en moyenne. Qu’une équipe bis rem­porte le titre confirme la puis­sance ac­tuelle de l’Al­le­magne, éga­le­ment vain­queur ven­dre­di de l’Eu­ro Es­poirs. « Nous sommes faits pour écrire l’his­toire », avait re­le­vé ven­dre­di la star chi­lienne San­chez. Mais l’âge d’or chi­lien s’est heur­té à l’aigle al­le­mand. Les Chi­liens ont per­du le match sur une énorme er­reur : Diaz se fai­sait sub­ti­li­ser le bal­lon de­vant sa sur­face par Wer­ner qui n’avait plus qu’à ser­vir Stindl, pous­sant le bal­lon dans la cage vide pour ou­vrir le score (20’). Pour­tant, les Al­le­mands ont souf­fert et ont su­bi la pres­sion du Chi­li et no­tam­ment de Vi­dal, com­bat­tant om­ni­pré­sent au vo­lume im­pres­sion­nant.La Mann­schaft a man­qué de pré­ci­sion au mo­ment de conclure ses contre-at­taques. Contre-at­taques, car comme lors de la pre­mière confron­ta­tion, en phase de groupes le 22 juin à Ka­zan (1-1), le Chi­li a do­mi­né les dé­bats, no­tam­ment en pre­mière pé­riode (63% de pos­ses­sion !), cam­pant sou­vent dans la moi­tié al­le­mande et mul­ti­pliant les centres et les frappes au but. Mais il man­quait cruel­le­ment de réa­lisme et se heur­tait à l’homme du match Ter Ste­gen. Dans une fin de match ten­due, l’Al­le­magne et son ca­pi­taine Ju­lian Drax­ler, élu Bal­lon d’or de la com­pé­ti­tion, ne cra­quaient pas. Joa­chim Löw a réus­si son pa­ri.

(Pho­to AFP)

La moyenne d’âge de cette ta­len­tueuse Mann­schaft :  ans et  mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.