Un quatuor es­pé­ré ga­gnant

Le nou­veau staff tech­nique est dé­sor­mais en place. Il a of­fi­ciel­le­ment pris ses fonc­tions hier. Tra­vail et sé­ré­ni­té sont au ren­dez-vous d’une sai­son que d’au­cuns veulent prometteuse

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PAUL MASSABO

Après les tur­bu­lences au sein du ou des staffs tech­niques sur­ve­nues tout au long de la sai­son der­nière, une nou­velle équipe d’en­traî­neurs nom­mée pour ce nou­veau cru a pris of­fi­ciel­le­ment ses fonc­tions hier ma­tin. Seul, Marc Dal Ma­so, spé­cia­liste de la mê­lée, est res­té à son poste. Pour le reste, tout est nou­veau. Fabien Gal­thié, qu’on ne pré­sente plus, est le ma­na­ger gé­né­ral du club. Il se­ra as­sis­té par Fa­brice Lan­dreau (avants) et Man­ny Ed­monds (trois­quarts). Si l’an­cienne dou­blette du Stade Fran­çais (Gal­thié-Lan­dreau) est re­cons­ti­tuée, elle de­vra com­po­ser avec les ap­ports de l’an­cien Bi­ter­rois Man­ny Ed­monds et du Mon­tois de Tou­lon Marc Dal Ma­so, au cuir épais­si par sa tu­mul­tueuse pre­mière sai­son dans le Var. Hier, après le pre­mier en­traî­ne­ment de la sai­son, les trois nou­veaux tech­ni­ciens tou­lon­nais se sont pré­sen­tés de­vant la presse en fai­sant montre d’hu­mi­li­té et de pru­dence tout en af­fi­chant quelques am­bi­tions.

Du monde at­ten­du der­rière

« La pres­sion, je ne la res­sens pas, af­fir­mait le consul­tant de France Té­lé­vi­sion de­puis douze ans. En pa­reille pé­riode, j’éprouve plu­tôt de l’exal­ta­tion. Ce club, ce sont de sa­crés sou­ve­nirs, comme j’ai pu le voir sur une com­pil lais­sée dans les pla­cards. C’est une his­toire à ra­con­ter. Ici, il se passe des choses. C’est ce que je vais ex­pli­quer aux joueurs. On va es­sayer de mettre en place l’or­ga­ni­sa­tion la plus fluide pos­sible. On co­or­donne pré­pa­ra­tion phy­sique et rug­by pour être le plus ho­mo­gène pos­sible. On en­tend tra­vailler le conte­nu et se concen­trer sur le dé­tail pour construire une his­toire. » « Si de­vant l’ef­fec­tif est as­sez stable, en re­vanche der­rière, on a be­soin de trois-quarts », ajoute le pa­tron du spor­tif, qui veut faire tra­vailler le pla­ce­ment, le re­pla­ce­ment et le dé­pla­ce­ment à ses nou­veaux protégés. Ren­dant grâce à Mou­rad Boud­jel­lal pour sa té­na­ci­té (il a mis deux ans avant de si­gner en fa­veur du RCT), l’an­cien Co­lu­mé­rin, qui compte sur l’en­semble de l’ef­fec­tif, veut, au tra­vers d’un sub­til équi­libre, in­té­grer les es­poirs. L’an­cien coach de Mont­pel­lier a pris du re­cul de­puis deux ans. Cette pause for­cée lui a pro­ba­ble­ment per­mis d’évo­luer, même s’il se garde bien de pro­mettre avant de jouer.

Un bel hé­ri­tage

Tout sou­rire, Fa­brice Lan­dreau prend lui aus­si ses marques tout en re­con­nais­sant : « J’ai hâte d’y être. On a sui­vi Tou­lon jus­qu’à la fi­nale. Main­te­nant, on va po­ser les pre­mières clefs sans se mon­trer trop im­pa­tients. On va s’ac­cli­ma­ter le plus vite pos­sible afin que tout le monde res­pire le même air. On a beau­coup d’en­thou­siasme et d’éner­gie. On se­ra vite en­tré dans le vif du su­jet. On pro­fite de cette pé­riode (le RCT est en pe­tit co­mi­té tout au long de cette se­maine). Les jeunes veulent se mon­trer et nous avons un oeil sur eux. On va es­sayer d’in­suf­fler quelque chose en par­tant de cette page. À nous de nous adap­ter. L’exi­gence se­ra le maître mot. À nous de faire fruc­ti­fier le bel hé­ri­tage ». Por­té par toute une ville, le quatuor veut être à la hau­teur des es­pé­rances. Il se sait at­ten­du. Il vou­dra, soyons en sûr, se mon­trer ponc­tuel à l’heure des grands ren­dez-vous...

(Pho­tos Frank Mul­ler)

Fabien Gal­thié, ici en com­pa­gnie de son nou­veau pré­sident Mou­rad Boud­jel­lal et du spé­cia­liste de la mê­lée Marc Dal Ma­so, a fait part de son « exal­ta­tion », hier, sous le chaud so­leil de Berg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.