Les 100 pal­miers de la plage ne font pas l’una­ni­mi­té

Ils ont pous­sé comme des cham­pi­gnons en quelques jours à la plage de Co­go­lin. Les cent pal­miers plan­tés sus­citent la cri­tique chez une par­tie des ha­bi­tants, qui mettent en avant d’autres prio­ri­tés...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-Tropez - C. DU­PONT cdu­pont@ni­ce­ma­tin.fr

Marc-Etienne Lan­sade tient à la mon­tée en gamme des Ma­rines de Co­go­lin, ce­la de­vait vi­si­ble­ment pas­ser par la plan­ta­tion ex­press de cent Wa­shing­to­nia ro­bus­ta, pal­miers mexi­cains. Les tra­vaux ont dé­bu­té mar­di der­nier, le long de la plage de­vant le par­king, et doivent être ache­vés cette se­maine. La pé­pi­nière Pierre Bas­set a ob­te­nu le mar­ché pour un mon­tant de 46 980€ TTC. Pas peu fier du ré­sul­tat, le maire a pos­té des pho­tos de la nou­veau­té sur sa page Fa­ce­book of­fi­cielle, se fé­li­ci­tant : « l’em­bel­lis­se­ment de notre ville conti­nue ! ». Il s’at­ten­dait cer­tai­ne­ment à une pluie de fé­li­ci­ta­tions, comme il est d’usage gé­né­ra­le­ment sur sa page. « Su­per. En­core quelques pa­ra­sols à de­meure sur le sable et Pom­pe­lonne peut se rha­biller...», se sa­tis­fait To­ny Me­zia­ni. « Bra­vo , très jo­li, et un peu d’ombre sur la plage des Ma­rines », en­cou­rage aus­si Joelle Pla­triez.

« Que le pa­raître qui compte »

Sauf que cette fois, par­mi les louanges et les pouces en l’air, de nom­breux com­men­ta­teurs s’of­fusquent... « Et pen­dant ce temps-là, dans un autre quar­tier de Co­go­lin, les trous s’agran­dissent dans la chaus­sée de l’Ave­nue Ara­gon, de l’ave­nue de l’Au­di­guier...(...) vi­si­ble­ment la ville ne s’em­bel­lit pas dans les quar­tiers non fré­quen­tés par les tou­ristes », si­gnale par exemple Michel Mi­waelde. « Pour­quoi l’em­bel­lis­se­ment de notre ville alors qu’il s’agit de la plage. La ville, elle, au­rait bien be­soin, dans cer­taines rues, de l’em­bel­lis­se­ment de ses trot­toirs « casse-gueule » », tacle dans la même veine Da­nielle Pa­ris, an­cienne membre de la ma­jo­ri­té qui avait quit­té le na­vire. Pa­trick Mar­chand dé­nonce no­tam­ment : « L’ar­gent des pal­miers qui doit représenter une somme co­los­sale au­rait pu per­mettre d’as­sai­nir le Ria­let en­va­hi par les cra­pauds. Il n’y a que le pa­raître qui compte dans cette ville et non le confort des ha­bi­tants qui paient leurs im­pôts ! Merci M. le Maire.» « Il y au­rait plus be­soin d’arbres au parc de Co­go­lin et mettre plus de jeux que mettre une fon­taine qui ne sert à rien », ajoute en­core Au­ré­lie Fers­tier, quand Phi­lippe Val­let voit « en­core une opé­ra­tion sans vraie ré­flexion glo­bale en­vi­ron­ne­men­tale du site. Les ter­rains de sport au­raient mé­ri­té de s’in­sé­rer dans cet es­pace na­tu­rel avec un par­king re­pen­sé et ré­ha­bi­li­té ». D’autres en­core cri­tiquent le choix des arbres, sus­cep­tibles de su­bir les affres du cha­ren­çon rouge.

Le maire pro­met un ter­rain de bas­ket...

Au dé­part prompt à ré­pondre aux re­marques et cri­tiques, MarcE­tienne Lan­sade trouve une so­lu­tion à tout. Aux Co­go­li­nois nos­tal­giques du ter­rain de bas­ket qui se trou­vait der­rière le res­tau­rant Hip­pie Chic, dé­truit pour la plan­ta­tion des arbres, il af­firme «il­se­ra dé­pla­cé à cô­té de la base de voiles dès que pos­sible ».

Des tra­vaux...

À Michel Mi­waelde, il as­sure : « soyez pa­tients, le ni­veau de dé­pense à en­ga­ger n’est pas du tout le même mais ce­la va ve­nir, le plus vite pos­sible », avant d’ajou­ter, « non mais je com­prends, la seule chose c’est que la voi­rie ça coûte une blinde pas croyable on a pré­vu cette an­née cer­tains quar­tiers et l’an­née pro­chaine je crois l’Au­di­guier...».

Et un centre aé­ré !

À une Co­go­li­noise in­ter­pel­lant le maire sur l’ab­sence d’un « vrai centre aé­ré » à Co­go­lin, le maire an­nonce même : « si, c’est dans le chan­ge­ment de PLU fi­na­li­sé en 2018. Nous pré­voyons un pro­jet sur la route de la Mort du Luc. Je don­ne­rai les in­for­ma­tions dès que nous au­rons des élé­ments concrets.». Heu­reu­se­ment, l’élu a vite ces­sé de ré­pondre aux com­men­taires né­ga­tifs. Car choses pro­mises, choses dues !

(Pho­tos C. D.)

La mu­ni­ci­pa­li­té a fait l’ac­qui­si­tion de cent pal­miers pour em­bel­lir la plage, une opé­ra­tion à  €. Au grand dam des adeptes, le ter­rain de bas­ket a été dé­truit pour lais­ser place aux pal­miers. Le maire a pro­mis sur sa page Fa­ce­book qu’il se­rait dé­pla­cé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.