Af­faire Gré­go­ry : Mu­rielle Bolle reste en pri­son

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

La chambre de l’ins­truc­tion de la cour d’ap­pel de Di­jon a dé­ci­dé, hier, de main­te­nir en dé­ten­tion Mu­rielle Bolle, mise en exa­men pour en­lè­ve­ment dans l’af­faire Gré­go­ry, mais elle n’a pas l’in­ten­tion « de la gar­der long­temps » en pri­son, se­lon son avo­cat. Cette dé­ci­sion est conforme aux ré­qui­si­tions du pro­cu­reur gé­né­ral Jean-Jacques Bosc. « Mu­rielle Bolle est main­te­nue en dé­ten­tion, la pré­si­dente [de la chambre de l’ins­truc­tion, ndlr] ayant pré­ci­sé que l’in­ten­tion de la cour n’était pas de la gar­der long­temps », a dé­cla­ré de­vant la presse Me Jean-Paul Teis­son­nière, qui avait plai­dé pour une re­mise en li­ber­té de sa cliente sous contrôle ju­di­ciaire en fai­sant « des pro­po­si­tions » pour amé­na­ger sa sor­tie. « Le pro­blème qui n’a pas pu être sur­mon­té, c’est la ques­tion de l’hé­ber­ge­ment », a sou­li­gné Me Teis­son­nière. « Notre ob­jec­tif dans les se­maines qui viennent, le plus ra­pi­de­ment pos­sible, c’est de trou­ver une pro­po­si­tion qui convienne à la cour et nous fe­rons à ce mo­ment-là une nou­velle de­mande de re­mise en li­ber­té. »

Adresses te­nues se­crètes

Le 20 juin, les époux Jac­que­line et Mar­cel Ja­cob, éga­le­ment mis en exa­men dans cette af­faire, avaient bé­né­fi­cié d’une re­mise en li­ber­té sous condi­tions après seule­ment quatre jours de dé­ten­tion. Ils ré­sident de­puis sé­pa­ré­ment, à des adresses te­nues se­crètes. « C’est dif­fi­cile la pri­son pour elle », avait dé­cla­ré l’avo­cat de Mu­rielle Bolle au sor­tir de l’au­dience, hier à la mi­jour­née. « Si sa dé­ten­tion de­vait du­rer trop long­temps, je pense que Mu­rielle se­rait en dan­ger », a-t-il es­ti­mé après la dé­ci­sion, ren­due à 16 h.

Au coeur des in­ves­ti­ga­tions

Cette femme de 48 ans, qui en avait 15 au mo­ment du drame, avait été mise en exa­men et écrouée à titre conservatoire jeu­di der­nier. Sa ré­trac­ta­tion éclair, il y a trois dé­cen­nies – après avoir li­vré un té­moi­gnage ac­ca­blant contre Ber­nard La­roche pour le rapt du gar­çon de quatre ans re­trou­vé mort dans la Vo­logne le 16 oc­tobre 1984 – est au coeur de la suite des in­ves­ti­ga­tions. Me Thier­ry Mo­ser, avo­cat des pa­rents de Gré­go­ry, a ju­gé la dé­ci­sion de la cour « tout à fait ap­pro­priée » car « il s’agit d’évi­ter les risques de pres­sion sur les té­moins et le dan­ger de concer­ta­tion frau­du­leuse entre les co-mis en exa­men ».

(Pho­to AFP)

Mu­rielle Bolle,  ans, a été mise en exa­men pour « en­lè­ve­ment de mi­neur de  ans sui­vi de mort ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.