Tou­louse : le tueur dé­gui­sé en femme por­tait une bur­ka et avait ca­ché la ka­lach­ni­kov dans la pous­sette

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Le par­quet de Tou­louse a confir­mé, hier, pri­vi­lé­gier la piste du rè­gle­ment de compte après la fu­sillade sur­ve­nue lun­di soir dans un quar­tier sen­sible, qui a fait un mort et sept bles­sés, dont deux griè­ve­ment. « Dans cette en­quête, la piste d’un rè­gle­ment de compte est [...] pri­vi­lé­giée », a in­di­qué dans un com­mu­ni­qué le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Tou­louse. Pierre-Yves Couilleau ex­plique fon­der cette hy­po­thèse sur l’iden­ti­té de la vic­time, un « in­di­vi­du très dé­fa­vo­ra­ble­ment connu » de la jus­tice, ain­si que sur le mode opé­ra­toire de l’agres­sion. Se­lon le pro­cu­reur, l’au­teur a agi « dis­si­mu­lé à la vue de sa vic­time par le port d’une bur­ka » et en uti­li­sant « une pous­sette pour ca­cher son arme, vrai­sem­bla­ble­ment un fu­sil d’as­saut de type ka­lach­ni­kov ». Le meur­trier a en­suite pris la fuite à bord d’un deux-roues de forte cy­lin­drée conduit par un com­plice, a ajou­té le ma­gis­trat. L’homme dé­cé­dé a su­bi «de mul­tiples tirs sur une dis­tance de 200 mètres », a pré­ci­sé le pro­cu­reur, un fait qui éta­blit qu’il « était la cible de l’ac­tion ». « Au moins trente tirs » d’une arme à feu au­to­ma­tique ont été re­le­vés, se­lon le pro­cu­reur. L’état de san­té de deux bles­sés « reste très pré­oc­cu­pant », a par ailleurs in­di­qué M. Couilleau, di­sant ne pas être en me­sure de pré­ci­ser si les bles­sés étaient ou non ci­blés par le ti­reur. L’at­taque est sur­ve­nue lun­di vers 21 h 30 dans le quar­tier de la Rey­ne­rie (sud-ouest), si­tué dans l’en­semble plus vaste du Mi­rail. Ce sec­teur avait été se­coué, en dé­cembre 1998, par trois jours de vio­lences, après la mort d’un ado­les­cent tué par un po­li­cier alors qu’il ten­tait de vo­ler une voi­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.