Un Ni­çois à l’hon­neur

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France - E. G.

Le prix Al­bert-Londres est au jour­na­lisme ce que les Mo­lières sont au théâtre et les Cé­sars au ci­né­ma. Plus qu’une dis­tinc­tion, une consé­cra­tion pro­fes­sion­nelle. La cé­ré­mo­nie de re­mise des prix , qui s’est dé­rou­lée hier, a te­nu à rendre hom­mage à Vé­ro­nique Ro­bert, Ste­phan Ville­neuve et Ba­kh­tiyar Had­dad, tous trois dé­cé­dés en Irak. Le prix de la Presse écrite a d’ailleurs été dé­cer­né à Sa­muel Fo­rey, lui-même bles­sé dans l’ex­plo­sion d’une mine qui a coû­té la vie à ses trois confrères. Le er Prix du livre a été dé­cer­né à Da­vid Thom­son pour son ou­vrage, Les Re­ve­nants, consa­cré aux jeunes dji­ha­distes fran­çais de re­tour de Syrie. En­fin, le e Prix au­dio­vi­suel ré­com­pense Tristan Wa­le­ckx et Mat­thieu Ré­nier, jour­na­liste de France Té­lé­vi­sion, pour leur por­trait de Vincent Bol­lo­ré, un ami qui vous veut du bien, dif­fu­sé par Com­plé­ment d’En­quête. Cette réa­li­sa­tion au­ra « né­ces­si­té six mois de tra­vail », ex­plique l’en­fant du pays Mat­thieu Ré­nier. Ce Ni­çois d’ori­gine qui a gran­di entre Vence et Cagnes-surMer, avant d’in­té­grer à  ans Science Po Lyon puis le Centre de for­ma­tion des jour­na­listes (CFJ) à Pa­ris, est jour­na­liste re­por­ter d’image à France Té­lé­vi­sions. A  ans, Mat­thieu Ré­nier est donc l’un des lau­réats de ce prix Al­bert-Londres . Une dis­tinc­tion qu’il ima­gi­nait pour­tant presque « in­at­tei­gnable » : «C’est énorme et j’ai en­core un peu de mal à réa­li­ser », confiait-il hier.

(Pho­to Ve­ro­nique Ha­mel)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.