Comment Plus belle la vie pré­pare son ave­nir

Fic­tion Nous avons ren­con­tré Hu­bert Besson, pro­duc­teur du feuilleton quo­ti­dien à suc­cès de France 3, à Monte-Car­lo

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente -

Hu­bert Besson, pro­duc­teur de Plus belle la vie, le feuilleton de France 3, était au Fes­ti­val de té­lé­vi­sion de Monte-Car­lo, mi-juin. Nous l’avons ren­con­tré pour faire le point sur l’ave­nir du pro­gramme, à l’heure où France 2 et TF1 pré­parent éga­le­ment des fic­tions quo­ti­diennes. Quelles nou­veau­tés pour PBLV ? Nous al­lons sans doute ou­vrir un cin­quième pla­teau cette an­née. Au­jourd’hui, nous en avons quatre à Mar­seille, de 1 000, 800, 600 et 350 m2. Un per­son­nage qui rentre dans PBLV doit avoir une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle, mais aus­si une vie pri­vée, nous sommes donc sur deux uni­vers qui né­ces­sitent des dé­cors. Quid des prime times ?

Un prime va se tour­ner en juillet, il se­ra dif­fu­sé à la ren­trée. Il y en au­ra deux d’ici à la fin de l’an­née. Trois his­toires im­por­tantes sont dé­ve­lop­pées dans le pre­mier, avec un point d’orgue au­tour du couple Emma-Baptiste et la nais­sance at­ten­due le 26 sep­tembre. Re­trou­ve­ra­t­on Laë­ti­tia Mi­lot ?

Nous al­lons dé­jeu­ner en­semble pro­chai­ne­ment. Elle tourne beau­coup et il faut trou­ver le bon ti­ming. Les opé­ra­tions ponc­tuelles sont com­pli­quées, car nous avons beau­coup dé­ve­lop­pé le concept de sai­son­na­li­té, qui n’exis­tait pas, à la dif­fé­rence des autres sé­ries. Au­jourd’hui, on a 50 ou 60 rôles ré­cur­rents, nous vou­lons choi­sir quelques fa­milles qui se­ront des lignes de force, tra­cer plus pro­fon­dé­ment les des­tins de ces per­son­nages. N’avez­vous pas le sen­ti­ment de vous au­to­con­cur­ren­cer avec

De­main nous ap­par­tient ?(Le nou­veau feuilleton de TF1, tour­né à Sète, est éga­le­ment pro­duit par sa so­cié­té, Tel­france.) Non. Je vous donne l’exemple de l’An­gle­terre. Quatre soaps sont dif­fu­sés entre 18 heures et 21 heures sur la BBC, ITV, Chan­nel 4… Cha­cun fait entre 4,5 et 7,5 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs. Pour­rait­on ima­gi­ner un cros­so­ver avec une autre sé­rie ? Je tra­vaille sur ce su­jet. Nous avons ren­con­tré deux fois les équipes de ITV au­tour de Co­ro­na­tion Street (un soa­po­pé­ra bri­tan­nique, qui ra­conte la vie des ha­bi­tants d’une rue fic­tive dans une ville fic­tive, dif­fu­sé de­puis… 1960 !). Ça n’avance pas aus­si vite que je l’ai­me­rais, mais c’est une en­vie à concré­ti­ser. PRO­POS RECUEILLIS PAR CÉ­LINE FON­TA­NA

« Je tra­vaille sur l’idée d’un cros­so­ver avec une autre sé­rie », confie le pro­duc­teur Hu­bert Besson, au centre, en­tou­ré des ac­trices de la sé­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.