Le fu­tur ma­ra­thon at­tire  Belges d’un même vil­lage

A mi-che­min entre Bruxelles et Lilles, le vil­lage de Silly se­ra en force au ma­ra­thon du Golfe qui se tien­dra en mars 2018, avec pas moins de 35 par­ti­ci­pants ! Une jo­lie his­toire belge

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sainte-maxime - CH­RIS­TIANE GEORGES cgeorges@ni­ce­ma­tin.fr

Vous sou­hai­tez par­ti­ci­per à une course de 1 à 42,15 km? Le ma­ra­thon du Golfe n’at­tend que vous ! » Pos­té sur la page Fa­ce­book « Cou­rir pour la su­per forme à Silly » l’ap­pel semble avoir été en­ten­du : à ce jour, 35 membres du club de Silly, un vil­lage de 8 000 ha­bi­tants ont ré­pon­du pré­sent. Un bel en­goue­ment qui va réunir tout type de par­ti­ci­pants: filles et gar­çons de 23 à 55 ans, ma­ra­tho­niens et ama­teurs... Tous ont eu en­vie de par­ti­ci­per à l’aven­ture. Le dé­clic est par­ti d’un en­fant du pays, Gas­si­nois de nais­sance, par­ti vivre à Silly par amour. Fré­dé­ric Drap­pier a rou­lé sa bosse à la Tarte tro­pé­zienne, à l’an­cien res­tau­rant maxi­mois Le Mas des Vir­giles et à la ré­si­dence de va­cances Les Heures Claires à Sainte-Maxime.

Une aven­ture hu­maine

Ayant gar­dé des at­taches dans le Golfe, il a vite eu vent du ma­ra­thon et a ra­pi­de­ment son­gé à en­ga­ger son club. En peu de temps, le groupe d’ins­crits s’est re­trou­vé à 26 cou­reurs et 7 ac­com­pa­gnants, dri­vés par leur chef de file et coach, Guillaume Nin­forge ar­ri­vé 8e au ma­ra­thon d’An­vers en 2015. Mais, au-de­là du sport, l’aven­ture est avant tout hu­maine : « Nous ne sommes ja­mais al­lés plus loin que Bruxelles et au­cun de nous, à part le coach, n’a par­ti­ci­pé à un ma­ra­thon» ra­conte l’un des membres Cé­dric Pi­che­reau dont la ma­man vit aus­si dans le Golfe. « Tout le monde est ul­tra-mo­ti­vé » pour­suit-il. « Le site ex­cep­tion­nel du Golfe y est pour beau­coup bien sûr, mais aus­si l’idée de par­tir tous en­semble pen­dant plu­sieurs jours et d’es­sayer de se dé­pas­ser ». Si les ins­crip­tions au ma­ra­thon ne sont pas bou­clées, car ou­vertes à d’éven­tuels autres par­ti­ci­pants, les ré­ser­va­tions pour l’hé­ber­ge­ment, en re­vanche, sont dé­jà faites. Tout ce pe­tit monde va jus­te­ment in­ves­tir la ré­si­dence de va­cances Les Heures Claires... am­biance as­su­rée ! À Silly, 1 % de la po­pu­la­tion court. Rien d’éton­nant de­puis le lan­ce­ment d’un mou­ve­ment né en 2008 en Bel­gique nom­mé : « Je cours pour ma forme », qui est en train de ga­gnWer l’hexa­gone.

Tous mor­dus de jog­ging

Créé par l’ASBL sport et san­té, une or­ga­ni­sa­tion non lu­cra­tive et sou­te­nue par le ma­ga­zine spé­cia­li­sé Za­to­pek (du nom du cé­lèbre cou­reur), le mou­ve­ment a vite pris de l’am­pleur. De­puis, beau­coup de com­munes, Silly en tête, se sont em­pa­rées du mou­ve­ment pour ap­prendre à leurs ad­mi­nis­trés à cou­rir 5, 10 ou 20 km et les en­cou­ra­ger à la pra­tique du jog­ging. D’ailleurs, pour le ma­ra­thon, la com­mune s’en­gage à en­traî­ner les par­ti­ci­pants et va as­su­rer leur ache­mi­ne­ment vers l’aé­ro­port de Lille. Après les Gilles de Binche dans nos car­na­vals, voi­ci les cou­reurs fous de Silly ! Amis belges, vous êtes tou­jours les bien­ve­nus chez nous.

(Pho­tos D.R.)

A chaque par­ti­ci­pa­tion, le club de Silly as­sure l’es­prit spor­tif et l’am­biance, comme ci-des­sus à Bruxelles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.