Coup de fi­let fran­co-belge an­ti­ter­ro­riste à Bruxelles

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Cinq per­sonnes ont été in­ter­pel­lées, hier, à Bruxelles et en France dans le cadre d’un coup de fi­let vi­sant à pré­ve­nir un at­ten­tat, dont deux frères du chef d’un gang de mo­tards belges, les « Ka­mi­kaze Ri­ders », dé­jà condam­né pour « ap­par­te­nance à un groupe ter­ro­riste », re­cru­te­ment de can­di­dats au dji­had et apo­lo­gie du groupe Etat is­la­mique (EI) sur les ré­seaux so­ciaux..

Des ka­lach­ni­kovs re­trou­vées

Quatre sus­pects ont été ar­rê­tés à Anderlecht, com­mune po­pu­laire de l’ag­glo­mé­ra­tion bruxel­loise, où des per­qui­si­tions ont per­mis de dé­cou­vrir des armes, dont deux ka­lach­ni­kovs, dans un box de ga­rage. Par­mi eux, deux frères de Saïd Saou­ti, le fon­da­teur des « Ka­mi­kaze Ri­ders », Une source proche de l’en­quête a in­di­qué que ces deux hommes étaient « ra­di­ca­li­sés », confir­mant une in­for­ma­tion de l’agence de presse Bel­ga, et que les en­quê­teurs avaient ac­quis la convic­tion qu’ils pré­pa­raient un at­ten­tat comme en at­testent les armes dé­cou­vertes par les po­li­ciers. Leur cible pré­su­mée n’a tou­te­fois pas été iden­ti­fiée. Un cin­quième homme, soup­çon­né de pro­je­ter « une ac­tion vio­lente » se­lon une source proche du dos­sier, a lui été in­ter­pel­lé tôt ce mer­cre­di ma­tin à Wat­ti­gnies, dans la ban­lieue de Lille, dans le cadre de ce dos­sier. La po­lice fran­çaise a dé­ployé de gros moyens – au moins une tren­taine de po­li­ciers lour­de­ment ar­més – pour in­ter­pel­ler ce sus­pect. « J’ai en­ten­du des bruits très vio­lents vers 3 h 30 » ,ara­con­té un voi­sin, Jean-Pierre Ra­bouin, près de la pe­tite mai­son en briques où l’homme vi­vait avec femme et en­fants de­puis l’hi­ver. La porte avait été dé­fon­cée aux ex­plo­sifs par les po­li­ciers, qui ont aus­si ins­pec­té les jar­dins avoi­si­nants, a ra­con­té une autre voi­sine, qui a dé­crit le sus­pect comme un homme « très char­mant et po­li ». L’ar­res­ta­tion fin 2015 de Saïd Saou­ti et d’un autre membre des « Ka­mi­kaze Ri­ders », Mo­ha­med Ka­ray, avait mis en émoi la Bel­gique et pro­vo­qué l’an­nu­la­tion de fes­ti­vi­tés du Nou­vel An à Bruxelles par crainte d’un at­ten­tat.

(Pho­to AFP)

Les forces fran­çaises de la DGSI sont in­ter­ve­nues à Wat­ti­gnies, près de Lille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.