Cy­clisme - Tour de France Sa­gan se dé­fend

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Pe­ter Sa­gan a es­ti­mé hier n’avoir « rien fait de mal » au len­de­main du sprint de Vit­tel qui a pro­vo­qué l’aban­don sur chute du Bri­tan­nique Mark Ca­ven­dish, tout en ac­cep­tant la dé­ci­sion des com­mis­saires de l’ex­clure du Tour de France. « Qu’estce que je peux faire ? Je peux sim­ple­ment ac­cep­ter la dé­ci­sion du ju­ry mais je ne suis pas d’ac­cord », a dé­cla­ré Sa­gan avant le dé­part de la 5e étape. « Je n’ai rien fait de mal dans le sprint », a in­sis­té le cham­pion du monde slo­vaque qui s’est briè­ve­ment ex­pri­mé de­vant une fo­rêt de ca­mé­ras et de mi­cros au len­de­main de son ex­clu­sion à la suite d’un coup de coude don­né lors du sprint d’ar­ri­vée pré­ci­pi­tant la chute de Mark Ca­ven­dish. « Ce qui est mau­vais, c’est la chute de Mark », a-t-il pour­sui­vi. « Il est im­por­tant qu’il puisse se ré­ta­blir. Je suis dé­so­lé pour ça. Vous l’avez tous vu, c’était un sprint fou. Ce n’est pas le pre­mier et ce ne se­ra pas le der­nier. Donc, je sou­haite que Mark ré­cu­père bien et c’est tout ». Ca­ven­dish, l’un des trois cou­reurs (avec De­gen­kolb et Swift) qui sont res­tés au sol dans la chute de la ligne d’ar­ri­vée, souffre d’une frac­ture de l’omo­plate droite. Sa­gan, 27 ans, quitte pour la pre­mière fois le Tour avant son terme. Lors de ses cinq pre­mières par­ti­ci­pa­tions, il avait ra­me­né à chaque fois le maillot vert du clas­se­ment par points à Pa­ris. Le Slo­vaque doit dé­sor­mais re­con­si­dé­rer son pro­gramme d’après-Tour. Une op­tion pos­sible, sur la route me­nant au cham­pion­nat du monde pré­vu fin sep­tembre à Ber­gen (Nor­vège), est sa par­ti­ci­pa­tion à la Vuel­ta, qui s’élan­ce­ra de Nîmes à la mi-août.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.