La phrase

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - Mark Ca­ven­dish (Pho­to AFP)

“Les gens au­ront tou­jours un avis sur moi. Il y en a beau­coup qui me dé­testent et j’ai aus­si beau­coup de sup­por­ters. Pe­ter (Sa­gan), c’est la même chose. Il ne laisse pas in­dif­fé­rent. C’est quel­qu’un d’im­por­tant pour ce sport. Ce qu’il faut faire, c’est ou­blier les maillots, les équipes et re­gar­der ce qu’il s’est pas­sé. C’est à ce­la que sert le ju­ry, pour ce genre de dé­ci­sion. Il faut beau­coup de cou­rage pour ex­clure le cham­pion du monde du Tour de France. Sa­gan m’a dit que (son coude), c’était pour gar­der l’équi­libre. C’est bien de le sa­voir. Il m’a ex­pli­qué qu’il ne sa­vait pas qui re­mon­tait sur le cô­té. Je me suis po­sé des ques­tions sur ce coup de coude. Que ce soit in­ten­tion­nel ou pas, ce n’était pas gé­nial. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.