La bombe US dé­fi­ni­ti­ve­ment neu­tra­li­sée

Après l’émoi sus­ci­té par la dé­cou­verte d’une bombe de la Se­conde guerre mon­diale dans un quar­tier ré­si­den­tiel, la neu­tra­li­sa­tion de l’en­gin s’est dé­rou­lée hier avec suc­cès

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - C. GEORGES

Opé­ra­tion ter­mi­née avec suc­cès ! Hier, un peu avant 13 h, la bombe US dé­cou­verte quelques jours plus tôt dans une villa du quar­tier des Mou­lins (lire nos pré­cé­dentes édi­tions) a été dé­fi­ni­ti­ve­ment neu­tra­li­sée. L’en­gin avait été trou­vé par des ma­çons le 26 juin dans le jar­din de Re­née et Jacques Truf­fy, alors qu’ils creu­saient un trou afin de construire une pis­cine. Le choc pas­sé, les pro­prié­taires avait aler­té les au­to­ri­tés qui avaient aus­si­tôt mis en place un dis­po­si­tif de sé­cu­ri­té, dans le but aus­si de pré­pa­rer la neu­tra­li­sa­tion de cet obus amé­ri­cain da­tant de la Se­conde guerre mon­diale. Hier, dès 6 h 30, une tren­taine d’hommes - dé­mi­neurs, gen­darmes, pom­piers et po­li­ciers mu­ni­ci­paux - étaient sur place pour co­or­don­ner leurs ac­tions. lls étaient as­sis­tés par les em­ployés mu­ni­ci­paux char­gés de trans­por­ter et de prendre en charge les ré­si­dents et va­can­ciers éva­cués dans les 104 ha­bi­ta­tions et 3 hô­tels qui se trou­vaient dans un rayon de sé­cu­ri­té de 270 m au­tour de la villa, soit en­vi­ron 180 per­sonnes concer­nées. Ce dé­pla­ce­ment pro­vi­soire s’est fait dans le calme, la ma­jo­ri­té des per­sonnes ayant uti­li­sé leur propre moyen de lo­co­mo­tion pour s’éloi­gner, mal­gré la mise à dis­po­si­tion de deux na­vettes mu­ni­ci­pales. Une fois les per­sonnes éva­cuées, les ex­perts en dé­mi­nage ont pu com­men­cer leurs ma­noeuvres. Au PC sé­cu­ri­té ins­tal­lé dans la salle du conseil, le maire Phi­lippe Leo­nel­li et tous les chefs de com­pa­gnie ont su­per­vi­sé les opé­ra­tions, en lien avec la Pré­fec­ture. Vers 13 h, la bombe, trans­fé­rée sur un ter­rain du quar­tier du Fe­nouillet, était dé­fi­ni­ti­ve­ment neu­tra­li­sée avec une charge ex­plo­sive adap­tée.

(Pho­tos S.L.) (Pho­tos S.L.)

La plu­part des ré­si­dents ont quit­té le quar­tier par leurs propres moyens. Après le dé­brie­fing de sé­cu­ri­sa­tion du pé­ri­mètre, le chef du dé­mi­nage a sui­vi les opé­ra­tions au PC sé­cu­ri­té. Après les opé­ra­tions de dé­cou­page, un convoi a ache­mi­né la bombe sur un ter­rain adap­té. L’obus de la Se­conde Guerre mon­diale me­su­rait  cm de long et  cm de dia­mètre. Il se si­tuait dans les fon­da­tions des­ti­nées à la pis­cine d’une villa. Dans la villa, en l’ab­sence des ré­si­dents, les dé­mi­neurs-plon­geurs de la sé­cu­ri­té ci­vile de Mar­seille ont ins­tal­lé leur ma­té­riel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.