Soldes d’été : peu d’in­té­rêt pour les com­mer­çants du Golfe

Dans les bou­tiques de Sainte-Maxime comme dans celles de Saint-Tro­pez, chez les grandes marques comme chez les in­dé­pen­dants, les re­mises es­ti­vales ne font plus re­cette

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez - ALEXANDRE DE MOUSSAC

Dé­jà une di­zaine de jours que la course à la pro­mo­tion est lan­cée. «Trop­tôt» , « pas adap­tées à la zone tou­ris­tique », voi­là ce que l’on peut en­tendre dans les dif­fé­rentes bou­tiques du Golfe. Une ga­lère plus qu’une af­faire se­lon les pro­fes­sion­nels. D’une, parce que la clien­tèle fuit de plus en plus le lit­to­ral, mais sur­tout parce qu’il est qua­si im­pos­sible de ren­trer dans ses frais en pro­po­sant des re­mises sur des pro­duits de sai­son qui viennent à peine de sor­tir en bou­tique.

Mé­thodes dif­fé­rentes

Dans cer­tains ma­ga­sins in­dé­pen­dants, comme chez Gi­no’s Mar­ket rue de Ver­dun à Sainte-Maxime, on se plaint du fait que le Var ne pro­fite pas d’une dé­ro­ga­tion « pour faire comme dans les Alpes-Ma­ri­times » où les re­mises peuvent oc­ca­sion­nel­le­ment dé­bu­ter une se­maine plus tard que la date na­tio­nale. Quoi qu’il en soit, pour Cé­line, la gé­rante, « le 28 juin c’est beau­coup trop tôt ». A Saint-Tro­pez, dans la bou­tique The Cor­ner, Cy­ril le gé­rant a du mal à faire face à la concur­rence des grandes marques de prêt-à-por­ter, comme Die­sel ou Za­gid & Vol­taire. « Pour nous c’est trop com­pli­qué ! C’est fa­cile pour les grandes chaînes, elles se font li­vrer de la mar­chan­dise uni­que­ment pour les soldes. Moi j’ai dé­ci­dé de faire le mi­ni­mum de re­mises pos­sibles. Si­non, je peux pas te­nir ! La dif­fé­rence c’est sur la qua­li­té de ma mar­chan­dise que je la fais »

« Ça ne change rien »

Mais tout le monde ne fonc­tionne pas de la même ma­nière. Chez Ha­va­coa, rue Cour­bet à Sainte-Maxime, la gé­rante ex­plique que « soldes ou pas soldes, ça ne change rien, ça ne fait pas ve­nir plus de clients ». Elle a dé­ci­dé de pro­po­ser des pro­mo­tions dès le dé­but du mois de juin sur beau­coup de ses ar­ticles. La pé­riode des re­mises n’est donc pas pri­mor­diale pour elle. En­fin, il y a la der­nière mé­thode, ne rien sol­der. Comme c’est le cas chez Ha­vaïa­nas. Dans cette en­seigne, on ne vend en été que des pro­duits es­ti­vaux. Ain­si, « il n’est pas conce­vable de pro­po­ser des re­mises des­sus ». Chez le voi­sin Ki­wi, So­phie la res­pon­sable a fait un choix. Les soldes se pra­tiquent sur l’en­semble des pro­duits, mais uni­que­ment en hi­ver...

(Photo S. Lou­vet)

Les soldes d’été dé­marrent dans le Var le  juin, contre le  juillet dans les Alpes-Ma­ri­times, et le  juillet en Corse-du-Sud. Des dé­ro­ga­tions dont les com­mer­çants du Golfe ai­me­raient bien pro­fi­ter aus­si.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.