Ne ré­pond pas sur des dos­siers en cours

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

L’Odel « ne ré­pon­dra pas sur les dos­siers en cours de­vant les prud’hommes ». C’est la ligne re­te­nue par la di­rec­tion de l’as­so­cia­tion et ses avo­cats. Pas de com­men­taire sur le hia­tus entre les chiffres an­non­cés au co­mi­té d’en­tre­prise de juin , et ceux qui fi­gurent fi­na­le­ment dans les comptes de l’an­née . L’Odel ex­plique aus­si pour­quoi ses fonds propres sont aus­si éle­vés, pour une as­so­cia­tion sub­ven­tion­née. La rai­son tient jus­te­ment à la date de ver­se­ment des sub­ven­tions. Celles-ci pou­vaient être ver­sées en cours d’an­née, pour l’an­née en cours. En  et , les sub­ven­tions étaient tom­bées à chaque fois en juillet de l’an­née en cours. Et même en août, pour l’an­née . « Pen­dant tout ce temps, les sa­laires étaient ver­sés, les sé­jours sco­laires et sé­jours de vacances ac­cueillaient les en­fants, hi­ver comme été. Les fonds propres étaient ab­so­lu­ment né­ces­saires au fonc­tion­ne­ment de l’as­so­cia­tion .» Ils n’étaient donc pas un tré­sor de guerre. Même s’ils ont pu lar­ge­ment dé­pas­ser le mon­tant de la sub­ven­tion an­nuelle. En , les sub­ven­tions dé­par­te­men­tales s’éle­vaient à , mil­lions d’eu­ros, pour , mil­lions de fonds propres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.