Du grand vent au grand calme...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - B. Q.

À l’heure où pa­rai­tront ces lignes, les voi­liers ins­crits au Tro­phée Bailli de Suf­fren 2017 ap­pro­che­ront des côtes de Malte, où va se ju­ger l’ar­ri­vée de cette course nau­tique par­tie de Saint-Tro­pez il y a une di­zaine de jours.

De  noeuds à pé­tole

Les douze yachts clas­siques ont ren­con­tré des condi­tions va­riées de­puis leur dé­part, avec une pre­mière étape très calme entre Saint-Tro­pez et Por­to Ro­ton­do en Sar­daigne, sauf à l’ar­ri­vée où le vent du nord pous­sait jus­qu’à 30 noeuds ! La deuxième étape, me­nant à Tra­pa­ni, en Si­cile, a elle été tran­quille, avec un vent mo­dé­ré, mais suf­fi­sant pour na­vi­guer, sauf à l’ar­ri­vée, en­core, où cette fois la pé­tole s’était ins­tal­lée... À ce pe­tit jeu, dif­fi­cile de s’y re­trou­ver dans les clas­se­ments : c’est pour l’ins­tant le su­perbe Eu­ge­nia V qui s’en sort le mieux, avec une place de lea­der au clas­se­ment Sabre et dans sa classe Epoque. L’ar­ri­vée à Malte de­vrait cla­ri­fier les choses - il le fau­dra de toute fa­çon - et dis­tin­guer les dif­fé­rents vain­queurs par ca­té­go­rie de cette belle épreuve sur les traces du grand ma­rin qu’était le vice-ami­ral Pierre-An­dré de Suf­fren...

(Photo B. Q.)

Les douze voi­liers en­ga­gés au­ront connu toutes sortes de condi­tions de na­vi­ga­tion entre Saint-Tro­pez et Malte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.