DB  : As­ton au som­met !

Ligne plus contem­po­raine, équi­pe­ments en­fin au ni­veau, V12 mo­der­ni­sé : la DB 11 marque une rup­ture spec­ta­cu­laire. Ga­lop d’es­sai sur les routes du Var au vo­lant de cette As­ton 100 % nou­velle

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’auto - DE­NIS CAR­REAUX dcar­reaux@ni­ce­ma­tin.fr

Son look

Dif­fi­cile de trou­ver des mots vrai­ment ori­gi­naux quand vient le mo­ment de dé­crire les lignes d’une As­ton Mar­tin. Sym­bole ab­so­lu d’équi­libre es­thé­tique, de classe et de raf­fi­ne­ment, l’an­cienne DB 9 était un must. En treize ans de bons et loyaux ser­vices, sa ma­jes­té n’avait pas pris une ride. La rem­pla­cer était un donc un dé­fi ris­qué que les de­si­gners d’As­ton ont su par­fai­te­ment re­le­ver. Les pro­por­tions de cette GT d’ex­cep­tion à la car­ros­se­rie 100 % alu sont par­faites, les codes de la marque to­ta­le­ment res­pec­tés. La face avant est re­con­nais­sable entre mille, le ca­pot in­ter­mi­nable aus­si. A l’ar­rière, la DB 11 in­nove avec une poupe fine et acé­rée par­ti­cu­liè­re­ment réus­sie. Du grand art.

À bord

Après une lé­gère pres­sion sur la lan­guette en alu qui fait of­fice de poi­gnée de porte, im­pos­sible de ne pas mar­quer un temps d’ar­rêt avant de mon­ter (ou plu­tôt des­cendre...) dans la DB 11. Confor­mé­ment à la tra­di­tion As­ton, la qua­li­té de pré­sen­ta­tion et de fi­ni­tion de cette GT est tout sim­ple­ment bluf­fante. Souple, soyeux, sen­suel, le cuir écos­sais ta­bac de notre au­to d’es­sai dé­borde sur les contre­portes et la planche de bord. On hume, on touche, on ca­resse. De la joaille­rie au­to­mo­bile... Trois pe­tits re­grets tou­te­fois : l’aban­don de la fa­meuse clé « cris­tal », les nom­breuses com­mandes em­prun­tées à Mer­cedes (col­la­bo­ra­tion avec AMG oblige)et l’adop­tion de comp­teurs nu­mé­riques certes mo­dernes, mais qui en­lèvent un peu de charme à l’en­semble. On n’a rien sans rien : contrai­re­ment à la DB 9, cri­ti­quée de­puis quelques an­nées pour son re­tard tech­no­lo­gique, la DB 11 n’a plus à rou­gir face à la concur­rence : sys­tème mul­ti­mé­dia avec mo­lette et pa­vé tac­tile, GPS com­plet, ca­mé­ra 360°, etc.

Au vo­lant

Une As­ton, c’est une ligne, une at­mo­sphère in­com­pa­rable. C’est aus­si une mu­sique, le son d’un V12 de lé­gende. Pour sa­cri­fier aux exi­gences de la mo­der­ni­té et de la chasse au CO2, le construc­teur de Gay­don a tro­qué le gros 6 litres at­mo­sphé­rique contre un 5.2 l ga­vé par deux tur­bos. Une hé­ré­sie ? Fort heu­reu­se­ment, non. Que les pu­ristes se ras­surent, la mé­lo­die du V12 est tou­jours aus­si en­ivrante. Peut-être un poil moins ra­geuse à l’ap­proche de la zone rouge, la so­no­ri­té est tou­jours celle d’une au­to échap­pée d’un cir­cuit. C’est pour­tant sur route ou­verte que j’ai ap­pri­voi­sé la DB 11 sur des routes du haut-Var suf­fi­sam­ment dé­trem­pées pour dé­mon­trer l’ef­fi­ca­ci­té du châs­sis, des freins et la boîte au­to ZF à huit rap­ports, ra­pide et ef­fi­cace. Du bon­heur sur roues !

Cô­té fi­nances

Éva­cuons ra­pi­de­ment ce su­jets mes­quin avec deux chiffres : plus de 20 litres/100 en conduite sou­te­nue et un prix de base hors op­tions de 206 430 €. D’autres ques­tions ?

La DB  fait une pause en ma­jes­té à Tour­tour, dans le Var. (Pho­tos D.Cx.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.