Ya­ma­ha XSR  Abarth : ma­riage réus­si

Cette ver­sion li­mi­tée et très spé­ciale de la Ya­ma­ha XSR 900 est née d’une as­so­cia­tion avec la marque au­to­mo­bile Abarth. Re­po­sant sur la base du road­ster MT-09, il en ré­sulte un jo­li ca­fé-ra­cer aux lignes réus­sies.

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Deux-roues - PAR HENTO / SOPRESS

Elle a quand même une sa­crée gueule, cette Ya­ma­ha XSR 900 Abarth avec son mu­seau en car­bone jo­li­ment des­si­né. Et pour trans­for­mer la XSR 900 en par­fait ca­fé-ra­cer, Ya­ma­ha lui a aus­si gref­fé une selle en cuir re­tour­né, un dos­se­ret de selle fu­se­lé et un garde-boue tous deux en car­bone, ain­si qu’un si­len­cieux d’échap­pe­ment Akra­po­vic. La pein­ture grise bar­rée d’une ligne rouge est aus­si spé­ci­fique à ce mo­dèle. Voi­là pour les pré­sen­ta­tions. Con­nais­sant le ca­rac­tère dy­na­mique du trois cy­lindres en ligne, le ra­mage de­vrait être à la hau­teur du plu­mage. Dès que l’on en­jambe la XSR 900 Abarth, on se de­mande pour­quoi le gui­don est pla­cé si bas et aus­si loin du pi­lote, im­po­sant une po­si­tion de conduite très bas­cu­lée sur l’avant. Vrai­ment fa­ti­guant en ville. En re­vanche, le mo­teur bé­né­fi­cie d’une belle sou­plesse aux bas ré­gimes, tout en conser­vant un zeste de ca­rac­tère qui le rend at­ta­chant. Dis­po­nible dès les pre­miers tours/mi­nute, le trois cy­lindres en ligne offre des mon­tées en ré­gime sur­pre­nantes au vu de sa puis­sance, pour ve­nir en­suite cha­touiller ai­sé­ment la zone rouge quand on le ti­tille. Quant au si­len­cieux Akra­po­vic, il dis­tille une belle so­no­ri­té au ni­veau du tym­pan droit. Il fau­dra tout de même un peu de mé­tier pour gé­rer la poi­gnée de droite, un peu sen­sible à la re­mise des gaz. Cô­té châs­sis, on ne re­trouve pas le co­té joueur de la XSR 900 équi­pée d’un gui­don droit, mais la fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion est tou­jours là. Si la po­si­tion basse du gui­don fa­tigue les avant-bras en ville, elle est en re­vanche idéale pour en­rou­ler ra­pi­de­ment les vi­rages des pe­tites routes si­nueuses. Le châs­sis fait preuve d’une belle pré­ci­sion et les sen­sa­tions de pi­lo­tage sont bien là. De plus, on peut comp­ter sur un sys­tème de frei­nage à la hau­teur des per­for­mances. Do­tée de l’ABS de sé­rie, la XSR 900 Abarth fait preuve d’une bonne puis­sance de dé­cé­lé­ra­tion. Au ni­veau de l’équi­pe­ment, on trouve tout de même un an­ti­pa­ti­nage et un comp­teur rond, simple mais qui suf­fit à in­for­mer le pi­lote des prin­ci­pales don­nées. Pro­po­sée à 12 599 eu­ros, la XSR 900 Abarth est bien pla­cée en terme de ta­rif. Sa prin­ci­pale ri­vale, la BMW Ni­neT Ra­cer, certes de plus forte cy­lin­drée, s’échange contre 13 850 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.