Flo­rence Par­ly : « L’an­ti­ter­ro­risme n’est pas le seul ho­ri­zon »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Toulon -

La mi­nistre des Ar­mées s’est adres­sée à l’équi­page du For­bin qui a par­ti­ci­pé à la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale dé­ployée au­tour de la zone ira­ko­sy­rienne entre oc­tobre  et avril .

« Je me­sure les ef­fets concrets de vos der­niers dé­ploie­ments ,a as­su­ré Flo­rence Par­ly. Les ter­ro­ristes qui nous me­nacent se com­battent au loin, à la source, en dé­trui­sant les centres de com­man­de­ment et de pro­pa­gande de Daech à Ra­q­qa ou à Mos­soul. C’est à ce vo­let loin­tain de la lutte, que vous ve­nez de contri­buer très di­rec­te­ment et ef­fi­ca­ce­ment .» « Mais la lutte contre le ter­ro­risme n’est pas l’unique ho­ri­zon de nos ar­mées. À plus long terme, nous voyons bien que de nom­breux pays, par­tout dans le monde, ont com­pris l’in­té­rêt de la haute mer pour y af­fir­mer leur vo­lon­té de puis­sance. »

« En Mé­di­ter­ra­née orien­tale, les com­por­te­ments se font os­ten­ta­toires, voire agres­sifs, et vous le sa­vez pour avoir vu le por­tea­vions russe Kuz­net­sov et son es­corte dé­ployée au large de la Sy­rie. Au même mo­ment, nous fai­sions face en At­lan­tique nord à une pres­sion sous-ma­rine in­édite de­puis la guerre froide .» « [De nom­breux pays] ont com­pris les en­jeux stra­té­giques de la haute mer, la dé­pen­dance crois­sante de nos so­cié­tés mon­dia­li­sées aux flux ma­ri­times et leur ex­trême vul­né­ra­bi­li­té. C’est à ce monde-là que nous de­vons nous pré­pa­rer .»

« Pour construire la paix, nous de­vons à la fois pré­ser­ver un large ré­seau d’al­liances (...) et mon­trer à nos com­pé­ti­teurs que, le cas échéant, au com­bat, nous se­rons les plus per­for­mants, les mieux en­traî­nés à la mise en oeuvre des meilleurs équipements sur des bâ­ti­ments ar­més par les meilleurs équi­pages .»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.