Brexit: la France fait les yeux doux à la Ci­ty

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde/france -

Le gou­ver­ne­ment a pré­sen­té hier de nou­velles me­sures ou­ver­te­ment des­ti­nées à dé­rou­ler le «ta­pis bleu-blan­crouge» pour, dans le sillage du Brexit, convaincre le sec­teur fi­nan­cier de quit­ter Londres pour s’ins­tal­ler à Pa­ris. «On peut re­gret­ter cette dé­ci­sion [du Brexit], on peut s’en fé­li­ci­ter, mais elle est là. Il faut en ti­rer les consé­quences », a dé­fen­du le Pre­mier mi­nistre Edouard Phi­lippe de­puis le toit de la Mon­naie de Pa­ris, avec le quar­tier d’af­faires de la Dé­fense au loin.

« Wel­come back to Eu­rope »

«Aux in­ves­tis­seurs et aux dé­çus du Brexit, je veux dire que nous sommes prêts à vous dé­rou­ler le ta­pis bleu-blanc-rouge, comme l’a fait Londres par le pas­sé avec Pa­ris. Wel­come back to Eu­rope », a lan­cé de son cô­té, sans s’em­bar­ras­ser de pré­cau­tions di­plo­ma­tiques, la pré­si­dente de la Ré­gion Ile-de-France, Va­lé­rie Pé­cresse. La maire de Pa­ris Anne Hi­dal­go était éga­le­ment pré­sente. Plu­sieurs me­sures touchent au cadre fis­cal : une ex­ten­sion pré­vue en 2018 de la taxe sur les tran­sac­tions fi­nan­cières va être abro­gée; la tranche su­pé­rieure, à 20%, de la «taxe sur les sa­laires», pe­sant no­tam­ment sur les gros re­ve­nus du sec­teur fi­nan­cier, va être sup­pri­mée ; et les « bonus » par­fois consi­dé­rables du sec­teur fi­nan­cier se­ront ex­clus du calcul des in­dem­ni­tés de li­cen­cie­ment des em­ployés «pre­neurs de risques» (tra­ders, etc.).

Cour de justice spé­cia­li­sée

La ré­gion Ile-de-France va éga­le­ment ouvrir trois ly­cées in­ter­na­tio­naux sup­plé­men­taires d’ici 2022, en plus des six ac­tuels, à Cour­be­voie près de La Dé­fense, à Sa­clay et à Vin­cennes. Et le gou­ver­ne­ment a an­non­cé le pro­jet d’une nou­velle cour de justice, «une chambre com­mer­ciale in­ter­na­tio­nale spé­cia­li­sée dans ces conten­tieux à haute tech­ni­ci­té ju­ri­dique», qui de­vrait être in­té­grée à la cour d’ap­pel de Pa­ris. Des me­sures qui viennent s’ajou­ter à d’autres chan­tiers « pro-bu­si­ness» du quin­quen­nat: ex­clu­sion des ac­tions de l’ISF, baisse de l’im­pôt sur les so­cié­tés, ré­forme du droit du tra­vail… L’« ef­fet Brexit » reste en­core li­mi­té pour Pa­ris, en de­hors de l’an­nonce de la banque HSBC, qui pré­voit de dé­pla­cer 1 000 em­plois en France. JP Mor­gan Chase a elle choi­si Du­blin, Franc­fort et Luxem­bourg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.