« C’est une chance de ren­con­trer à ce point le pu­blic »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Recontre -

Entre la co­mé­die mu­si­cale Vol­ver avec Jean-Claude Gal­lot­ta et la tour­née À nos corps ai­mants, Oli­via Ruiz n’a pas chô­mé cette an­née. Par­tout, la foule re­prend en choeur quelques-uns de ses titres. Rien d’en­va­his­sant à voir La Femme cho­co­lat ou J’traîne des pieds vous col­ler aux sou­liers ? « Pas du tout, c’est le rêve ! En ce qui me concerne, il y a même quatre mor­ceaux que tout le monde ou presque connaît, avec Les crêpes aux cham­pi­gnons et Elle pa­nique. Aux­quels s’est ajou­té ré­cem­ment Mon corps mon amour. C’est une chance im­mense d’avoir des titres qui ren­contrent à ce point le pu­blic ». Oli­via re­pense en per­ma­nence les ar­ran­ge­ments pour ne pas s’en­nuyer. « Comme ça, je m’éclate tou­jours au­tant à les in­ter­pré­ter ». Ce qui lui plaît net­te­ment moins, qu’on se le dise, c’est l’en­tê­te­ment des pa­pa­raz­zis à lui vo­ler des cli­chés. Pas ques­tion d’ex­po­ser Ni­no dans les mé­dias : «Je­ne­veux pas que l’on re­con­naisse son vi­sage. Je ne veux que l’on puisse dire, quand il ira à l’école:Tiens, c’est l’en­fant d’Oli­via. Mon dé­sir, c’est qu’il ait une vie nor­male et j’es­saie­rai le plus long­temps pos­sible de le te­nir à l’écart de tout ça ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.