Chi­mène Ba­di : « Je suis dans un état d’es­prit po­si­tif et joyeux »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Recontre - LAURENT AMALRIC la­mal­ric@ni­ce­ma­tin.fr

Celle qui «vient du Sud » le sillonne cet été dans le cadre d’une tour­née ma­ra­thon d’une tren­taine de dates entre Var et Alpes-Ma­ri­times, or­ga­ni­sée par votre quo­ti­dien. La ren­contre a lieu à Tourves, der­rière le Mu­sée des Gueules rouges, où elle se pro­duit vers 22 heures. Bonne mine, bien dans son corps, bien dans sa tête, la jeune tren­te­naire ins­tal­lée dans un cam­ping-car qui fait of­fice de loge jette un oeil dans le ré­tro avec bien­veillance. «J’ai un re­gard très af­fec­tueux sur ma car­rière. C’est al­lé vite au dé­but, c’est vrai, mais ça m’a com­blée de bonheur. En­suite il a fal­lu faire ses preuves pour conti­nuer. Mais la course au suc­cès au­jourd’hui c’est fi­ni. Le plai­sir de chan­ter et de m’écla­ter avec le pu­blic avant tout!» Elle le dé­mon­tre­ra le soir même avec al­lant et gé­né­ro­si­té. «Quand il ne se passe plus rien avec un titre, j’ai du mal à in­ter­pré­ter et à faire sem­blant», confesse Chi­mène. Ce­la vaut d’ailleurs pour son tube Je viens du sud, es­so­ré à force de ré­pé­ti­tion, mais qu’elle re­vi­site bien vo­lon­tiers tout l’été avec Le Choeur du Sud de Frank Cas­tel­la­no. Pos­té dis­crè­te­ment sur le cô­té droit de la scène, son cher et tendre, Julien, filme au té­lé­phone por­table quelques ex­traits du spec­tacle pour le plai­sir. « C’est vrai. Je suis dans un état d’es­prit joyeux, cool, tran­quille ces temps-ci… Même si ce que j’ai à ra­con­ter dans mes disques ne l’est pas tou­jours. J’aime par­ta­ger ce que je res­sens, ce qui m’in­sup­porte, mes comptes à ré­gler. Je suis comme ça », se livre, en­tière, cette bos­seuse qui met tou­jours plus haut la barre. Le suc­ces­seur d’Au-de­là des maux est dé­jà sur les rails. Avec une confir­ma­tion. Le tour­nant en­ta­mé en 2015 se pour­suit. « J’ai dé­jà beau­coup de textes per­son­nels. Et ça va conti­nuer cet été sur la route. Je rem­plis un petit bou­quin très mi­gnon of­fert par une amie. C’est im­por­tant, ça fait du bien. J’ai aus­si re­çu plu­sieurs titres d’au­teurs et com­po­si­teurs d’un peu par­tout. Il fau­dra voir…», es­quisse la chan­teuse qui « dans l’idéal » es­père une sor­tie pour jan­vier 2018. Et quelques nou­veaux cré­dits à son ta­bleau de chas­se­resse de tubes. « J’ai par­lé à Gé­rald de Pal­mas lors­qu’on s’est vu sur mon Vi­ve­ment Di­manche. J’ai­me­rais vrai­ment qu’il me fasse un titre. Peut-être Serge La­ma aus­si qui m’a en­voyé un très beau texte sur une mu­sique de Da­vid Es­po­si­to, dont Gré­go­ry Le­mar­chal avait chan­té Écris l’his­toire ». La sienne est par­se­mée de beaux duos. Les plus vi­brants ? « Lio­nel Ri­chie et Billy Paul», sou­rit Chi­mène qui loue aus­si un autre dis­pa­ru… « Georges Mous­ta­ki que j’ai eu la chance de cô­toyer sur l’île Saint-Louis lorsque j’ai re­pris son titre Ma Li­ber­té. J’ai vé­cu un mo­ment hors du temps. Du pur bonheur. » Comme ses pauses, loin du brou­ha­ha du show-biz, dans ses pied-à-terre des en­vi­rons de Saint-Cy­prien ou d’Agen. Dans ce sud-ouest qui l’a vu pous­ser. Pas en­core as­sez «grande » pour une bio­gra­phie, Chi­mène tourne éga­le­ment le dos à tout pro­jet té­lé pour la ren­trée. Trop concen­trée sur ce pro­chain al­bum que seule une réunion scé­nique au­tour de Mé­di­ter­ra­néennes (CD au­quel elle a par­ti­ci­pé sous l’im­pul­sion de Ju­lie Ze­nat­ti) pour­rait mettre entre pa­ren­thèses pour un temps.

(Pho­to Laurent Mar­ti­nat)

La chan­teuse en pause à Tourves lors de la ré­pé­ti­tion gé­né­rale de la tour­née es­ti­vale Var-ma­tin Nice ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.