Qui pour in­car­ner la pré­ven­tion en France ?

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Santé -

« Au­jourd’hui, on en­gage  % des Dé­penses cou­rantes de san­té pour la pré­ven­tion. Ce­la re­pré­sente beau­coup de choses di­verses, mais il faut or­ga­ni­ser tout ce­la. Pour faire les bons choix – ne pas, par exemple, re­pro­duire le fiasco des  mil­lions de doses de vac­cin contre le HN com­man­dés et sur les­quels seule­ment  mil­lions avaient été uti­li­sés ! – en adop­tant une vi­sion glo­bale.»

« À chaque fois qu’un pro­jet de loi est ré­di­gé, il doit obli­ga­toi­re­ment être ac­com­pa­gné d’une étude d’im­pact sur la san­té. Par exemple, s’il s’agit de construire une route, des re­cherches sont me­nées en amont pour iden­ti­fier quelles se­ront les consé­quences sur les po­pu­la­tions, par exemple en termes de pol­lu­tion. »

«la pré­ven­tion pri­maire, les ac­tions de ter­rain sont peu fi­nan­cées. Nous voyons près de   élèves par an dans les Alpes-Ma­ri­times sur des pro­blé­ma­tiques de sexua­li­té, de contra­cep­tion, de VIH. À chaque fois, nous fai­sons une éva­lua­tion de ces ac­tions qui s’avèrent être po­si­tives. Nous sommes convain­cus que ces pro­grammes de­vraient être gé­né­ra­li­sés.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.