Au mil­li­mètre !

Mar­cel Kit­tel s’est im­po­sé de­vant le Nor­vé­gien Boas­son Ha­gen à la pho­to-fi­nish

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Par une marge in­fé­rieure à… 6 mil­li­mètres, l’Al­le­mand Mar­cel Kit­tel a été dé­cla­ré vain­queur de la 7e étape du Tour de France hier à Nuits-Saint-Georges, après exa­men très at­ten­tif de la pho­to-fi­nish du sprint d’ar­ri­vée. Le Nor­vé­gien Ed­vald Boas­son Ha­gen, deuxième, a ter­mi­né sur la même ligne. Mais Kit­tel, lan­cé, a pro­je­té son vé­lo dans un ul­time ef­fort pour en­le­ver son troi­sième suc­cès de­puis le dé­part. L’écart pré­cis en temps? Trois dix-mil­lièmes de se­conde, se­lon les chro­no­mé­treurs ! Avant d’at­ta­quer le mas­sif du Ju­ra, le Bri­tan­nique Ch­ris Froome a gar­dé le maillot jaune de lea­der. « Le sprint a été très, très ser­ré. Ce­la s’est joué au cor­deau, un peu comme l’an der­nier contre Bryan Co­quard (à Li­moges). Quand il y a exa­men de la pho­to-fi­nish, on doute tou­jours un peu sur le ré­sul­tat », a dé­cla­ré Kit­tel. L’Al­le­mand de l’équipe Quick-Step a dé­pos­sé­dé le cham­pion de France Ar­naud Dé­mare de son maillot vert : «Je veux me concen­trer main­te­nant sur ce maillot. C’était im­por­tant au­jourd’hui, c’est dans ces étapes que l’on marque le plus de points. » Kit­tel, 29 ans, s’est im­po­sé pour la troi­sième fois de­puis le dé­part de Düs­sel­dorf après ses sprints vic­to­rieux de Liège (di­manche) et de Troyes (jeu­di). Il compte dé­sor­mais 12 étapes à son pal­ma­rès et re­joint Erik Za­bel en tête du clas­se­ment des cou­reurs al­le­mands le plus sou­vent vic­to­rieux dans les étapes du Tour. Der­rière Kit­tel et Boas­son Ha­gen, l’Aus­tra­lien Mi­chael Mat­thews a pris la troi­sième place de­vant le Nor­vé­gien Alexan­der Kris­toff et l’Al­le­mand John De­gen­kolb.

Dé­mare en re­trait

Cô­té fran­çais, Na­cer Bou­han­ni s’est clas­sé hui­tième alors qu’Ar­naud Dé­mare, qui por­tait le maillot vert du clas­se­ment par points, n’a pu en­trer dans les dix pre­miers. Son di­rec­teur spor­tif avait pré­ci­sé pen­dant la course que le cham­pion de France, vain­queur mar­di à Vit­tel, n’était pas au mieux. «Ar­naud a pas­sé une mau­vaise nuit, on était dans un hô­tel sans ‘clim’, il fai­sait très chaud dans la chambre» ,a ex­pli­qué son co­équi­pier Mi­ckaël De­lage. Dans cette étape de 213,5 ki­lo­mètres, le scé­na­rio im­muable de l’échap­pée lan­cée dès le dé­part a mis en évi­dence quatre cou­reurs (Bouet, Gène, Mo­ri, Van Baarle), contrô­lés par le pe­lo­ton à moins de quatre mi­nutes. Les équipes des sprin­teurs, celle de l’Al­le­mand An­dré Grei­pel (9e à l’ar­ri­vée) sur­tout, n’ont pris au­cun risque. L’écart a fon­du sous la mi­nute, au 40e ki­lo­mètre, avant la jonc­tion in­ter­ve­nue à 6 ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée.

Au­jourd’hui,

la 8e étape (187,5 km) s’at­taque au mas- sif ju­ras­sien entre Dole, dans la plaine, et Les Rousses, près de la fron­tière suisse. Trois as­cen­sions, d’une dif­fi­cul­té pro­gres­sive de la 3e à la 1re ca­té­go­rie, sont au pro­gramme. La der­nière, la Combe de Lai­sia Les Mo­lunes, est si­tuée à seule­ment 12 ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée, où Sylvain Cha­va­nel s’était im­po­sé en 2010. Cette an­née-là, le par­cours de moyenne mon­tagne avait sur­pris, par son as­pect casse-pattes, ceux qui ne l’avaient pas re­con­nu. «L’étape de di­manche (de­main, ndlr) se­ra beau­coup plus dure, elle se­ra plus dé­ci­sive que celle des Rousses », a tou­te­fois es­ti­mé Froome, dont l’équipe Sky tient le maillot jaune de­puis le pre­mier jour. «De mes ri­vaux, Fa­bio Aru est le plus me­na­çant, c’est le plus proche au clas­se­ment », a ajou­té le vain­queur sor­tant. « Mais tout le top 10 est res­ser­ré.»

L’Al­le­mand, en bleu, a pris le des­sus sur Boas­son Ha­gen pour s’ad­ju­ger sa e étape sur le Tour de France (la e cette an­née).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.