«La Ré­pu­blique en marche!» se ré­oriente pour gar­der son élan

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

« La Ré­pu­blique en marche ! » (LREM) a pré­sen­té hier son nou­vel or­ga­ni­gramme et ses grands chan­tiers pour les pro­chaines an­nées, en dé­bor­dant du champ ha­bi­tuel des par­tis po­li­tiques dans l’es­poir d’en­tre­te­nir l’élan mi­li­tant après 15 mois de conquêtes élec­to­rales. Devant 3000 per­sonnes réunies à La Villette à Pa­ris, dont le Premier mi­nistre Édouard Philippe et plu­sieurs membres du gou­ver­ne­ment, le par­ti de la ma­jo­ri­té a si­gné un deuxième acte fon­da­teur (après sa créa­tion en avril 2016), en re­des­si­nant sa struc­ture et ses ob­jec­tifs. Après un mois de consul­ta­tions et d’ap­pels à contri­bu­tion, le mou­ve­ment, fort de 373 000 adhé­rents, a ac­cou­ché d’un or­ga­ni­gramme d’abord ap­puyé sur ses 3 200 co­mi­tés lo­caux. Ti­rés au sort, les adhé­rents re­pré­sen­te­ront 20 % du nou­veau par­le­ment du par­ti, bap­ti­sé « Con­seil » et com­po­sé de ses dé­pu­tés, sé­na­teurs et élus lo­caux. Le bu­reau exé­cu­tif, qui se­ra pa­ri­taire, com­pren­dra par­mi sa tren­taine de pen­sion­naires «dix membres is­sus de la société civile». Se­ront éga­le­ment membres de ce bu­reau «le ou les dé­lé­gués gé­né­raux », qui se­ront les vé­ri­tables di­ri­geants du par­ti. Ce­lui-ci ou ceux-ci se­ront élus par le Con­seil pour trois ans, «dans la li­mite de deux man­dats ».

Ou­tils en ligne, ate­lier d’idées et « points de contact »

Mais c’est sur­tout sur sa feuille de route que mise « La Ré­pu­blique en marche ! » pour en­tre­te­nir la flamme. Elle se dé­coupe en six chan­tiers, qui doivent per­mettre au par­ti d’in­ter­ve­nir dans la vie quo­ti­dienne des Fran­çais. Le premier : dé­ve­lop­per «la for­ma­tion ci­toyenne», par la mise en place d’ou­tils «en ligne, gra­tuits et ou­verts à tous». Se­ra éga­le­ment ins­tal­lée une « pla­te­forme de mise en re­la­tion et d’ac­com­pa­gne­ment», sorte de ré­seau so­cial entre ses adhé­rents. Il faut y ajou­ter la créa­tion d’un «ré­seau des fa­ci­li­ta­teurs lo­caux», « en ci­blant en prio­ri­té les quar­tiers en dif­fi­cul­té et les zones ru­rales dé­lais­sées ». Et la mise en place, à la ren­trée, d’un « ate­lier d’idées » ou­vert aux ci­toyens, « en sol­li­ci­tant leurs idées et en les fai­sant par­ti­ci­per aux ex­pé­ri­men­ta­tions » . Des «points de contact » ap­pe­lés « kiosques », sont par ailleurs pré­vus, no­tam­ment pour «re­cueillir les ré­ac­tions ci­toyennes ». En­fin, le par­ti es­père lan­cer d’ici à la fin de l’an­née une «grande marche eu­ro­péenne afin de faire émer­ger les pré­oc­cu­pa­tions ma­jeures des ci­toyens» .Une ma­nière de pré­pa­rer les élec­tions européennes de 2019, qui fe­ront of­fice de premier test in­ter­mé­diaire dans les urnes pour Em­ma­nuel Macron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.