Irak : dé­li­vré de Daesh, Mos­soul est en ruine

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

L’Irak a dé­cla­ré, hier, la « vic­toire » à Mos­soul contre Daesh à l’is­sue d’une ba­taille de près de neuf mois, le plus grand re­vers de l’or­ga­ni­sa­tion dji­ha­diste de­puis sa ful­gu­rante of­fen­sive il y a trois ans. Une joie par­ta­gée par Em­ma­nuel Ma­cron qui a te­nu à rendre hom­mage aux com­bat­tants en dé­but de soi­rée. Le chef de l’Etat a sa­lué « cette vic­toire des forces de sé­cu­ri­té ira­kiennes sou­te­nues par la Coa­li­tion in­ter­na­tio­nale contre Daesh », et fé­li­ci­té les au­to­ri­tés et la po­pu­la­tion ira­kienne face à « une étape ma­jeure dans la cam­pagne me­née de­puis l’été 2014 pour stop­per puis dé­faire Daesh ». Sur le terrain, le Pre­mier mi­nistre ira­kien Hai­der al-Aba­di s’est ren­du « dans la ville li­bé­rée de Mos­soul » et a fé­li­ci­té « les com­bat­tants hé­roïques et le peuple ira­kien pour cette vic­toire ma­jeure », a in­di­qué son bu­reau dans un com­mu­ni­qué. La re­con­quête de la deuxième ville d’Irak, dont Daesh avait fait son prin­ci­pal bas­tion dans le pays, est la plus im­por­tante vic­toire de Bagdad face à Daesh de­puis que le groupe ex­tré­miste sun­nite s’était em­pa­ré en 2014 de vastes por­tions du ter­ri­toire. Mais elle ne marque pas pour au­tant la fin de la guerre contre l’or­ga­ni­sa­tion ul­tra­ra­di­cale, res­pon­sable d’atro­ci­tés dans les zones sous son contrôle et d’at­ten­tats meur­triers dans le monde. Le compte Twit­ter de M. Aba­di l’a mon­tré dans la deuxième ville du pays, vê­tu d’un uni­forme mi­li­taire. Lors d’une réu­nion au quar­tier gé­né­ral de la po­lice fé­dé­rale, dans l’ouest de Mos­soul, le Pre­mier mi­nistre a or­don­né « d’éli­mi­ner les der­niers (dji­ha­distes) dé­faits [...], d’éta­blir la sé­cu­ri­té et la sta­bi­li­té dans la ville li­bé­rée, et de la dé­bar­ras­ser des mines et ex­plo­sifs ». Signe que les com­bats ne semblent pas to­ta­le­ment ter­mi­nés, des coups de feu et des frappes aé­riennes étaient en­core au­dibles dans l’après-mi­di.

(Photo AFP)

«Les com­bats ont été très durs, tout spé­cia­le­ment dans le Vieux-Mos­soul. C’était la plus dif­fi­cile des ba­tailles », a confié un sol­dat de la e di­vi­sion blin­dée de l’ar­mée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.