Saint-Bar­thé­le­my en­tre­tient les lé­gendes de Sa­lernes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Journal L'ete - J. J.

Les ci­gales chantent à s’en rendre aphones sous le rem­part na­tu­rel de Saint-Bar­thé­le­my, dans le Var. Entre deux fa­laises taillées au scal­pel, le Saint est à la fête de­puis que les Sa­ler­nois, ha­ras­sés par des mois de sé­che­resse, l’ont im­plo­ré un jour de mai 1868. De­vant la pe­tite cha­pelle, la pluie est alors tom­bée. La mi­sé­ri­corde est ve­nue, sans doute, im­pré­gner ce lieu in­dis­so­ciable de l’his­toire du village. Lu­mière, ver­dure et calme guident les pre­miers pas du vi­si­teur. Le site apaise, ré­jouit le coeur. Dès lors, l’aven­ture com­mence et la tem­pé­ra­ture des­cend de plu­sieurs de­grés. Les moins in­tré­pides po­se­ront sacs et pa­niers de vic­tuailles juste après avoir fran­chi le pont de bois où la source ap­pelle à la trem­pette et au pi­que­nique. En re­gar­dant bien, de pe­tites pierres rouges au fond de l’eau at­tirent le re­gard. La lé­gende ra­conte que ce sont les gouttes de sang du Saint, mis au sup­plice, quelques siècles avant son mi­racle. Pas­sé le parc om­bra­gé et l’édi­fice re­li­gieux, le pro­me­neur peut alors em­prun­ter un pe­tit sen­tier. Sa ba­lade l’em­mène vers des grottes, où des restes hu­mains au­raient ja­dis été re­trou­vés. Les pre­miers Sa­ler­nois au­raient vé­cu en tro­glo­dytes... Mau­rice Em­phoux, fa­bri­cant de car­re­lages à Sa­lernes et in­ta­ris­sable sur la grande his­toire lo­cale, ajoute même que cer­tains d’entre eux étaient... can­ni­bales. Al­lez sa­voir... Les ves­tiges pré­his­to­riques, certes dis­pa­rus, en­tre­tiennent les lé­gendes. Comme celle du Trou du loup, l’une des der­nières grottes si­tuées à la fin du par­cours et dont un bloc de pierre barre en par­tie l’en­trée. Pour se ma­rier dans l’an­née, il suf­fit d’en faire le tour. Vrai­ment Sa­ler­nois. Vrai­ment in­con­tour­nable. Saint-Bar­thé­le­my a la cote dans ce bout de Pro­vence. Il n’y a qu’à voir l’hé­té­ro­gé­néi­té de la pe­tite foule qui s’y presse chaque jour. Pas sou­vent pour prier le Saint, mais tou­jours pour pas­ser un bon mo­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.