Uti­li­sons les com­pé­tences

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente | Medias - Le billet de Phi­lippe Bou­vard

Il pa­raît que les strauss-kah­niens forment l’un des pre­miers cercles du nou­veau pouvoir. Se­cré­taire d’État, char­gé de mis­sion à l’Ely­sée, porte-pa­role : ils sont partout alors que leur maître à pen­ser n’est plus nulle part. Or, toutes les com­pé­tences aux­quelles du­rant sa car­rière mou­ve­men­tée a fait ap­pel l’an­cien di­rec­teur gé­né­ral du FMI ne sont pas re­pré­sen­tées. Par exemple, on cherche en vain Na­fis­sa­tou Dial­lo qui pour­tant au­rait été d’ex­cellent conseil pour ré­di­ger la loi Tra­vail. Si on lui avait de­man­dé son avis sans doute au­rait-elle sug­gé­ré d’in­ter­dire aux femmes de chambre des hô­tels in­ter­na­tio­naux d’entreprendre le mé­nage d’une chambre dont le lo­ca­taire est en­core sous la douche. Pé­né­lope Fillon se­rait in­ter­ve­nue afin d’énu­mé­rer les pré­cau­tions à prendre pour trans­for­mer lé­ga­le­ment un at­ta­ché par­le­men­taire en maître d’hô­tel de ma­noir sar­thois. Elle au­rait éga­le­ment mis en garde les Ma­dame Bo­va­ry mo­dernes dont le ma­ri oeuvre à Paris sur ces risques d’in­fi­dé­li­té avec une ré­pu­blique de­ve­nue une Ma­rianne-couche-toi-là prête à s’al­lon­ger de­vant tous les am­bi­tieux. En­fin il au­rait été à la fois ef­fi­cace et ga­lant de faire plan­cher la vaillante équipe de l’hô­tel Carl­ton de Lille sur un encadrement plus in­dul­gent de ces « par­ties fines » mal vues parce que des ra­bat­joie les confondent avec les par­ti­cules pas plus épaisses res­pon­sables de la pol­lu­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.