Un an après le putsch man­qué la Tur­quie trans­for­mée

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

La Tur­quie com­mé­more cette se­maine la ten­ta­tive de coup d’État du 15 juillet der­nier vi­sant à ren­ver­ser le pré­sident Re­cep Tayyip Er­do­gan, dont la vi­gou­reuse ri­poste a bou­le­ver­sé la si­tua­tion po­li­tique, so­ciale et di­plo­ma­tique du pays. De­puis un an, le gou­ver­ne­ment mène une purge d’une am­pleur in­éga­lée dans l’his­toire mo­derne du pays, tra­quant in­las­sa­ble­ment les sym­pa­thi­sants pré­su­més du pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len, dé­si­gné par An­ka­ra comme le cer­veau du putsch man­qué, ce que l’in­té­res­sé dé­ment de­puis les États-Unis où il vit en exil. Loin d’être af­fai­bli, M. Er­do­gan se dresse plus fort que ja­mais et ses dé­trac­teurs l’ac­cusent de pro­fi­ter de l’état d’ur­gence en vi­gueur de­puis le coup de force pour as­phyxier toute forme d’op­po­si­tion. L’ar­mée, au­teur de plu­sieurs putschs dans l’his­toire de la Tur­quie, a été re­prise en main, et une ré­vi­sion consti­tu­tion­nelle contro­ver­sée per­met en théo­rie à M. Er­do­gan de res­ter au pouvoir jus­qu’en 2029.

« Re­for­ma­tage de l’État »

Le putsch avorté a éga­le­ment eu des re­tom­bées im­por­tantes sur les re­la­tions di­plo­ma­tiques de la Tur­quie, pays can­di­dat à l’Union eu­ro­péenne et membre de l’Otan, dont les re­la­tions avec l’Oc­ci­dent se sont for­te­ment ten­dues de­puis un an. «L’im­pact du putsch man­qué a été consi­dé­rable», re­marque Jean Mar­cou, cher­cheur as­so­cié à l’Ins­ti­tut fran­çais d’études ana­to­liennes, sou­li­gnant que le coup de force avait été sui­vi d’un «vé­ri­table re­for­ma­tage de l’État» avec «des purges sys­té­ma­tiques et ra­di­cales». Des évé­ne­ments se­ront or­ga­ni­sés à tra­vers le pays dès au­jourd’hui pour rendre hom­mage aux quelque 250 «mar­tyrs» du putsch qui font au­jourd’hui l’ob­jet d’un vé­ri­table culte. Les prin­ci­pales ma­ni­fes­ta­tions sont pré­vues à An­ka­ra et Is­tan­bul. M. Er­do­gan doit pro­non­cer un dis­cours de­vant le Par­le­ment dans la nuit de sa­me­di à di­manche à 1h32 (heure de Paris), à l’heure pré­cise où l’As­sem­blée na­tio­nale a été bom­bar­dée par les put­schistes. Mais un an après le putsch, des ques­tions se posent tou­jours sur l’iden­ti­té exacte des put­schistes et sur le film des évé­ne­ments, et An­ka­ra semble pei­ner à im­po­ser sa ver­sion aux ca­pi­tales oc­ci­den­tales.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.