Ca­va­laire : des pho­tos de fesses dans l’ap­pa­reil du tou­riste al­le­mand

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - G. D.

Ce sont de bien cu­rieuses pho­tos de va­cances que Jur­gen, un in­gé­nieur al­le­mand de 61 ans, comp­tait rap­por­ter de son sé­jour va­rois. Déam­bu­lant mer­cre­di ma­tin sur le mar­ché de Ca­va­laire, ap­pa­reil pho­to en main, ce tou­riste fai­sait dis­crè­te­ment des portraits… de pos­té­rieurs. Pas ceux de quelques cal­li­pyges au­toch­tones, mais des pe­tites fesses d’en­fants d’une di­zaine d’an­nées. Son ma­nège a été re­mar­qué par trois mères de fa­mille, qui lui ont de­man­dé des comptes. Un at­trou­pe­ment s’est vite for­mé au­tour de Jur­gen, qui est par­ti en cou­rant vers le port. Un gen­darme ad­joint, af­fec­té à Ca­va­laire, a as­sis­té à la scène et s’est lan­cé à sa pour­suite. Jus­qu’à rat­tra­per le fuyard au bout d’un quai, où il s’est trou­vé coin­cé et a je­té son ap­pa­reil pho­to dans le port. Ce­lui-ci a été re­pê­ché, et la carte mé­moire a pu être ex­ploi­tée. Elle conte­nait plu­sieurs pho­tos cen­trées sur des der­rières de pe­tites filles de 7 à 12 ans. La per­qui­si­tion me­née dans la fou­lée par les gen­darmes, dans le cam­ping de Ra­ma­tuelle où Jur­gen était en va­cances avec son épouse, a ame­né une autre dé­cou­verte. Celle de son or­di­na­teur, qui conte­nait 340 000 fi­chiers de pho­tos à ca­rac­tère pé­do­por­no­gra­phique. C’est la dé­ten­tion de telles images qui l’a conduit en com­pa­ru­tion im­mé­diate de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Dra­gui­gnan.

Dé­jà des en­nuis dans son pays

« Il n’est pas pour­sui­vi pour avoir pho­to­gra­phié les fesses des gens », a in­di­qué en pré­am­bule le pré­sident du tri­bu­nal, en in­vi­tant l’in­ter­prète à tra­duire pour le pré­ve­nu. Au psy­chiatre qu’il a vu en garde à vue, Jur­gen a confié qu’il n’avait ja­mais eu de pro­blème de na­ture sexuelle dans son en­fance. Il a in­di­qué qu’il fai­sait de longue date des té­lé­char­ge­ments noc­turnes, sur des sites In­ter­net en Al­le­magne, se­lon lui par voyeu­risme, et qu’il n’avait ja­mais consul­té de mé­de­cin à ce su­jet. Jur­gen avait dé­jà été pour­sui­vi pour des faits si­mi­laires par la jus­tice de son pays en 2006. Il avait été condam­né à 1000€ d’amende. « Il em­porte tout de même ces pho­tos en va­cances », a fait re­mar­quer le pro­cu­reur, qui a re­quis huit mois de pri­son avec main­tien en dé­ten­tion. « Pour qu’on ne les trouve pas à son do­mi­cile, a pré­ci­sé Jur­gen aux gen­darmes. Et pour qu’en cas d’in­cen­die, ce ne soit pas per­du. »

Fin de va­cances à La Far­lède

En dé­fense, Me Ch­ris­tophe Mai­ret a ob­ser­vé qu’on ne pou­vait le pour­suivre pour l’en­re­gis­tre­ment et la consul­ta­tion de ces images sur In­ter­net, dès lors que l’on n’avait pas la preuve qu’il l’ait fait sur le ter­ri­toire na­tio­nal. Quant au sort de Jur­gen ? « Le gar­der en pri­son n’est peu­têtre pas la meilleure chose à faire pour nous. Si en Al­le­magne ça vaut une amende, qu’ils gardent leurs dé­lin­quants. Ils n’ont rien à faire dans nos pri­sons. » Le tri­bu­nal a néan­moins condam­né Jur­gen à six mois de pri­son ferme et 10000€ d’amende, or­don­nant qu’il soit main­te­nu en dé­ten­tion et ins­crit au fi­chier des dé­lin­quants sexuels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.