TOUR DE FRANCE (JUS­QU’AU  JUILLET) Quand la chance s’en mêle...

Les Tou­lon­nais de Fa­bien Henry ont connu quelques mésa­ven­tures lors des deux der­niers jours de com­pé­ti­tion. La jour­née de re­pos va faire du bien aux or­ga­nismes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - AURÉLIEN RUESTERHOLZ

Ces deux der­niers jours du cô­té de Fé­camp n’ont pas été de tout re­pos pour l’équi­page va­rois. La chance n’a pas été la com­pagne des Su­distes, mal­me­nés à plu­sieurs re­prises. Avant-hier, sur leur point fort le raid cô­tier, Maxime Blon­deau et ses co­équi­piers ont joué de mal­chance. « Après le dé­part, ils se sont re­trou­vés der­niers », ex­pliquent le ma­na­ger Fa­bien Henry.

« Une er­reur se paie cash »

Le skip­per Maxime Blon­deau pour­suit. « On a eu un pe­tit sou­ci tech­nique (avec la voile), je ne pou­vais pas an­ti­ci­per, se dé­sole-til. On n’a rien lâ­ché sur le ba­teau. On s’est fixé l’ob­jec­tif de re­ve­nir. » Les mi­nots ont alors fait par­ler leur men­tal. « On a re­pris dix ba­teaux, narre le skip­per. C’est mieux que d’être der­niers. Sur la fin, on au­rait pu en re­prendre plus sans une pe­tite er­reur qui nous fait perdre trois, quatre ba­teaux. On est quand même plu­tôt contents. » Ils ter­minent à la 19e place. Ces Tou­lon­nais fonc­tionnent bien à

ré­ac­tion. Après avoir ré­agi sur le raid lun­di, la jour­née d’hier a aus­si vu TPM ré­agir après des dé­buts que l’on peut qua­li­fier de com­pli­qués. Les stades nau­tiques ont sur­pris la jeune troupe va­roise. « On est en train de réa­li­ser la réa­li­té du rythme, ex­plique Maxime Blon­deau. Au­jourd’hui (hier), c’est al­lé très vite. Une er­reur se paie cash. Mais on fi­nit plu­tôt bien. Ça nous met dans une bonne phase pour le mo­ral et l’am­biance pour la suite. Les deux der­nières manches nous ont re­mo­ti­vés. » « Ils fi­nissent 7es et 5es des deux der­nières, ça prouve qu’ils sont ca­pables de bonnes choses», Henry. Au­jourd’hui, place au re­pos pour l’en­semble des concur­rents. Au re­voir Fé­camp, bon­jour Jul­lou­ville. note Fa­bien La com­pé­ti­tion re­prend de­main, non-stop jus­qu’au Sables d’Olonne (17-18 juillet). « La jour­née off va nous faire du bien », souffle le jeune skip­per va­rois. En­fin, jour­née off... «Entre la route, le dé­mon­tage, etc. La nuit va être courte, il faut te­nir la route », pré­vient le ma­na­ger triple vain­queur du Tour, Fa­bien Henry.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.