Deux heures sur les routes “my­thiques” de l’ouest-Var

Des gorges d’Ol­lioules en pas­sant par Éve­nos, le cir­cuit du Cas­tel­let ou le cul-de-sac de Ri­boux : voi­ci la preuve par quatre (roues) que l’at­trait du sec­teur ne se li­mite pas aux splen­deurs du lit­to­ral

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Balade -

Marre de su­bir la cir­cu­la­tion dans le dé­par­te­ment le plus tou­ris­tique de France ? Ras le pom­pon des iti­né­raires brû­lants im­po­sés par les aya­tol­lahs du Pa­villon bleu, au dé­tri­ment de cir­cuits es­thé­ti­co-cultu­rels des terres in­té­rieures ? Car oui et re-oui, il y a moyen d’ava­ler l’as­phalte de l’ouest-Var en plein été sans s’étouf­fer ni user ses pla­quettes, tout en ré­ga­lant ses mi­rettes. D’abord, lan­cer sa clim ; deuxiè­me­ment, s’éloi­gner au­tant que pos­sible des voies sur­char­gées du lit­to­ral. Pour ce­la, nous avons choi­si de par­tir d’Ol­lioules, au coeur de ville moins tou­ris­tique que Sa­na­ry, certes, mais tout aus­si char­mante dès lors qu’il s’agit d’étu­dier une carte rou­tière à la fraîche, at­ta­blé à la ter­rasse d’un ca­fé. Et puis la côte, ici, c’est cent mètres de quai oc­cu­pé par les dé­pôts de mu­ni­tion de l’ar­mée, alors… Alors c’est par­ti pour les gorges épo­nymes, l’an­cienne « route mi­li­taire » et le spec­ta­cu­laire ca­nyon qui longe le lit de la Reppe. Dé­crite avec ro­man­tisme par Vic­tor Hu­go et George Sand (si, si), la beau­té des gorges d’Ol­lioules ac­cueille une chaus­sée ou­verte en 1524 par l’ar­mée im­pé­riale de Charles Quint lors de son in­va­sion de la Pro­vence. Ras­su­rez votre ti­tine : le che­min a tout de même été ré­no­vé deux ou trois fois de­puis. Autre fait historique connu, les grottes en­vi­ron­nantes ca­chèrent ja­dis les tré­sors du bri­gand Gaspard de Besse, le Ro­bin des bois lo­cal, qui en pro­fi­tait pour y tendre quelques guets-apens. Une vieille cou­tume qui n’a a prio­ri plus court dans ces splen­dides pa­rages.

Coin­cés au Cas­tel­let

Au bout de quelques ki­lo­mètres, nous ne sau­rons que trop vous conseiller de tour­ner à droite, di­rec­tion le che­min de la basse Ve­nette, ses pentes à 20 % et, si votre pompe à eau sur­vit (ce qui est gé­né­ra­le­ment le cas), le vieil Éve­nos. Po­sé sur un nid d’aigle, le vil­lage vaut as­su­ré­ment le coup d’oeil pour le point de vue qu’il offre de­puis son châ­teau féo­dal du XIe siècle. La re­des­cente se fait tran­quille­ment vers Sainte-Anne d’Éve­nos, non sans un re­gard ad­mi­ra­tif à droite, vers la pointe do­mi­nante des en­vi­rons: le mont Caume et ses 804 mètres de dé­ni­ve­lé of­ferts aux cou­ra­geux cy­clistes. Ce se­ra pour une autre ba­lade. Nous fi­lons vers Le Beaus­set. Si la route, droite comme un « i », n’a d’autre in­té­rêt que de nous faire pas­ser en­fin la cin­quième, on se sou­vient quand même qu’il s’agit d’une por­tion historique de la RN8, la voie sé­cu­laire qui va d’Aix à Tou­lon et conti­nua­tion lo­gique de la my­thique na­tio­nale 7 entre Pa­ris et Men­ton. Commence en­suite la mon­tée vers les hauts du Camp, où voi­tures et mo­tos ser­pentent, cer­taines en pè­le­ri­nage vers le cir­cuit PaulRi­card, à me­sure que se laisse dé­cou­vrir une vue épous­tou­flante sur La Ca­dière, les par­celles de ban­dol et la Mé­di­ter­ra­née bien ac­cro­chée au Bec de l’aigle cio­ta­den (pho­to ci-des­sus). Un des plus beaux pa­no­ra­mas du dé­par­te­ment. Pas­sé un bref re­cueille­ment de­vant le temple du mo­teur à ex­plo­sion, aux portes du pla­teau de Signes, il est temps de re­joindre les confins du Var et l’un de ses plus pe­tits vil­lages : Ri­boux et ses 39 ha­bi­tants au der­nier re­cen­se­ment. Pour y par­ve­nir, im­pos­sible de ne pas mettre une jante ou deux dans les Bou­ches­du-Rhône. Prendre la dé­par­te­men­tale 1 après le parc d’at­trac­tion OK Cor­ral et mon­ter sur 10 km. Là, vous êtes au bout de la route, au mi­lieu des pins, le por­table ne passe pas et vous avez sans doute plus de chance de croi­ser un loup éga­ré qu’un tech­ni­cien té­lé­pho­nique. Ne reste plus qu’à faire de­mi­tour, où à s’at­ta­quer à l’un des fa­bu­leux sen­tiers de ran­don­née qui sillonnent la Sainte-Baume. Un must. Par co­quet­te­rie sé­man­tique, nous choi­si­rons la mon­tée du VieuxCamp pour re­des­cendre sur Le Brû­lat et en­fin le for­mi­dable vil­lage mé­dié­val du Cas­tel­let, lieu idéal pour ache­ver notre pro­me­nade comme nous l’avions ini­tiée : sous un pa­ra­sol, à su­cer des gla­çons. Un der­nier con­seil pour la route, tou­te­fois : si vous sou­hai­tez grim­per jus­qu’à l’em­blé­ma­tique place du Champ-de-ba­taille, faites-le à pied. Gri­sés à l’idée d’y pho­to­gra­phier notre fi­dèle mon­ture, nous avons vou­lu ten­ter l’escapade mo­to­ri­sée… avant de se re­trou­ver coin­cés dans les rues étroites de ce pe­tit coin de pa­ra­dis, sans pos­si­bi­li­té de ma­noeu­vrer, entre les étals et les re­gards ac­cu­sa­teurs des pro­me­neurs. Une chance, vous dites ?

(Pho­tos Do­mi­nique Le­riche)

Du pont sur la Reppe jus­qu’à Ri­boux, en pas­sant par le vil­lage mé­dié­val du Cas­tel­let, l’ouest-Var re­gorge de mer­veilles.

(Pho­to Do­mi­nique Le­riche)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.