 m par­tis en fu­mée

Pom­piers, avions de la sé­cu­ri­té ci­vile… un très gros dis­po­si­tif a été mis en place hier en fin de jour­née afin de cir­cons­crire un in­cen­die sur­ve­nu dans le sec­teur de la Mort du Luc

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Gassin - S. CHAUDHARI

La loi des sé­ries sans doute. Hier, les sol­dats du feu ont, à nou­veau, dû in­ter­ve­nir sur un in­cen­die. Cette fois-ci, sur la com­mune de Gassin. Le dé­part de feu a été lo­ca­li­sé le long d’une piste DFCI ré­per­to­riée «Ba­ra­gède Nord». Au pic de l’in­ter­ven­tion,  pom­piers ont été mo­bi­li­sés (cinq groupes de fo­rêt et trois avions de la Sé­cu­ri­té Ci­vile). Un gros dis­po­si­tif afin de cir­cons­crire ra­pi­de­ment l’in­cen­die qui au­rait pu prendre une am­pleur consi­dé­rable au vu des condi­tions mé­téo­ro­lo­giques (vent, etc.). Ce qui a été le cas. Aler­tés vers h, le feu a été dé­cla­ré fixé à h, sui­vi du noyage pour évi­ter la re­prise. Rap­pe­lons que le risque d’in­cen­die dans le mas­sif des Maures est tou­jours clas­sé «très sé­vère», de ca­té­go­rie /.

(Pho­tos S. Ch.)

 pom­piers ve­nus de tout le Golfe ont été mo­bi­li­sés.

Le feu a été consi­dé­ré comme fixé à  h  mais les pom­piers sont res­tés sur place plu­sieurs heures pour noyer d’éven­tuels foyer de re­prise.

Le dé­part de feu a cer­tai­ne­ment eu lieu le long de la piste DFCI.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.