Le Mas­sif des Maures sous haute sur­veillance

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sainte-maxime - PA­TRICK ONIMUS

La pré­fec­ture a pla­cé hier le mas­sif des Maures en risque in­cen­die très sé­vère. Les bé­né­voles du CCFF ont sur­veillé hier 5 500 ha de fo­rêt, à l’af­fût de la moindre fu­mée sus­pecte. Comme six autres mas­sifs fo­res­tiers du Var, le mas­sif des Maures était hier en vi­gi­lance rouge (risque in­cen­die très sé­vère), une vi­gi­lance due au vent qui s’est le­vé en fin de ma­ti­née et qui s’est ren­for­cé dans l’après-mi­di. Les bé­né­voles du Co­mi­té com­mu­nal des feux de fo­rêt ont été tout na­tu­rel­le­ment sur le pont, no­tam­ment à la vi­gie du point haut de Peï­gros. Un point stra­té­gique puisque la tour de guet « Real 6 », si­tuée à La Mole (Mont­jean), n’offre pas de vue sur les pay­sages que pro­pose le point haut de Peï­gros. Les sen­ti­nelles ont sur­veillé at­ten­ti­ve­ment les sec­teurs de La Ga­ro­nette, la route du Muy, la RD 74 (Plan-de-la-Tour) ain­si que la RD 44 (col du Vi­non).

Aler­ter ra­pi­de­ment

Avec une sè­che­resse très avan­cée et une plu­vio­mé­trie qua­si nulle, l’in­quié­tude a gran­di de­puis les ré­cents in­cen­dies de Ra­ma­tuelle et de la Mole. La sur­veillance mise en place à Peï­gros per­met d’aler­ter en­core plus ra­pi­de­ment au moindre signe sus­pect. C’est une bri­gade de cinq per­sonnes qui était hier au che­vet du Mas­sif des Maures, le CCFF est par ailleurs ex­trê­me­ment sol­li­ci­té en ce dé­but de mois de juillet : « nous en sommes à la 11e jour­née en risque très sé­vère de­puis la fin juin, c’est une si­tua­tion ex­cep­tion­nelle » sou­ligne le pré­sident dé­lé­gué Jean-Louis Bee. Ap­pel à la po­pu­la­tion Le vent d’ouest qui a souf­flé hier n’était pas pour ras­su­rer : « c’est avec le mis­tral le vent que nous crai­gnons le plus en ma­tière de feu de fo­rêt » pré­cise Jean-Louis Bee. L’ap­pel à la pru­dence en­vers la po­pu­la­tion est tou­jours de ri­gueur, no­tam­ment en ce qui concerne les mé­gots de ci­ga­rette. Rap­pe­lons qu’en cas d’alerte rouge, l’ac­cès aux mas­sifs fo­res­tiers est stric­te­ment in­ter­dit, la cir­cu­la­tion l’est tout au­tant. En at­ten­dant, les bé­né­voles du CCFF se­ront à pied d’oeuvre jus­qu’à la fin du mois de sep­tembre.

Carte, ra­dio, ju­melles et té­lé­phone... Les ou­tils in­dis­pen­sables pour la sur­veillance du mas­sif fo­res­tier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.