Le poste de com­man­de­ment «Fo­rêt Var» veille au grain

Ac­ti­vé le 4 juillet, le PC per­met de dé­ployer – en plus des moyens d’at­taque des pom­piers – 43 pa­trouilles géo­lo­ca­li­sées en temps réel... Soit une cen­taine d’hommes sur le ter­rain

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

Lun­di 11 h 44. Un dé­part de feu est si­gna­lé du cô­té de Pour­rières. À 80 km, dans les lo­caux de la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale des ter­ri­toires et de la mer (DDTM), le poste de com­man­de­ment « Fo­rêt Var » vi­sua­lise sur grand écran ses moyens d’at­taque en temps réel. Ac­ti­vé le 4 juillet, le PC «Fo­rêt» mo­bi­lise sur le ter­rain une cen­taine d’agents de l’État et du conseil dé­par­te­men­tal. Soit un ren­fort de poids qui s’ajoute aux moyens d’at­taque dé­jà mis en place pré­ven­ti­ve­ment par les sa­peurs-pom­piers sur le ter­ri­toire (1).

  eu­ros in­jec­tés

Il faut dire que cette an­née la sai­son «com­mence fort», re­con­naît Ju­lien Vert, chef du ser­vice en­vi­ron­ne­ment et fo­rêt de la DDTM. « Cinq mas­sifs sont en risque très sé­vère. Leur ac­cès est stric­te­ment in­ter­dit » glisse-t-il avant de louer le gain de temps en­re­gis­tré dans les in­ter­ven­tions de­puis la mise en place du sys­tème de géo­lo­ca­li­sa­tion. Ce der­nier avait dé­jà été tes­té l’an der­nier dans une ving­taine de vé­hi­cules. Son uti­li­té re­con­nue, le sys­tème a fi­na­le­ment été gé­né­ra­li­sé, cet été, à l’en­semble des 43 pa­trouilles ar­mées par des agents dé­par­te­men­taux fo­res­tiers et les huit de la po­lice fo­res­tière me­nées par l’Of­fice na­tio­nal des fo­rêts. « La vi­sua­li­sa­tion de l’en­semble des ef­fec­tifs sur le dé­par­te­ment est beau­coup plus simple », ex­plique le chef de ser­vice à l’en­droit des conseillères dé­par­te­men­tales Mu­riel Lec­ca-Ber­ger et Ma­rie Ru­cins­kiBa­cker ve­nues s’en­qué­rir du dis­po­si­tif de sur­veillance es­ti­vale des mas­sifs fo­res­tiers. Les élues ont ain­si ob­ser­vé un mo­ment les opé­ra­tions co­or­don­nées en temps réel de­puis le PC par le veilleur ra­dio. Et pu consta­ter la ra­pi­di­té d’in­ter­ven­tion. Tant au ni­veau du PC – qui bé­né­fi­cie d’une vi­sion glo­bale des forces dis­po­nible sur le sec­teur – que sur le ter­rain puisque dé­sor­mais tous les vé­hi­cules sont équi­pés de ta­blettes per­met­tant la lec­ture des cartes fo­res­tières (point d’eau, pistes, co­or­don­nées GPS et le sta­tut des pa­trouilles en in­ter­ven­tion ou re­con­di­tion­ne­ment etc.) « Le veilleur ra­dio peut sur ses écrans géo­lo­ca­li­ser les si­gna­le­ments de dé­part de feu ain­si que les équipes afin de sol­li­ci­ter la plus proche pour in­ter­ve­nir », pour­suit Ju­lien Vert. En­fin, ce sys­tème s’avère po­si­tif dans la trans­mis­sion des rap­ports dé­sor­mais dé­ma­té­ria­li­sés. Un ou­til per­for­mant et high-tech qui a né­ces­si­té in­ves­tis­se­ment de 30 000 eu­ros. « Il est mi­di, le bi­lan fait état de 100 m2 par­tis en fu­mée à Pour­rières », rap­porte le veilleur ra­dio qui a sol­li­ci­té une pa­trouille ve­nue en ren­fort des moyens aé­riens des sa­peurs-pom­piers... Le pire est évi­té. Pour­vu que ça dure...

E. E. 1. Les co­mi­tés com­mu­naux feu de fo­rêt jouent un rôle in­con­tour­nable dans la sur­veillance des mas­sifs avec pas moins de 65 pa­trouilles quo­ti­diennes sur l’en­semble du dé­par­te­ment.

(Pho­tos Ph. Ar­nas­san)

Les conseillères dé­par­te­men­tales Mu­riel Lec­ca-Ber­ger et Ma­rie Ru­cins­ki-Ba­cker sont ve­nues, lun­di, vi­si­ter le PC «Fo­rêt » ins­tal­lé dans les lo­caux de la DDTM.

Dé­sor­mais le PC peut si­tuer en temps réel la po­si­tion des pa­trouilles, avec le sys­tème de géo­lo­ca­li­sa­tion.

Ju­lien Vert, chef du ser­vice en­vi­ron­ne­ment et fo­rêt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.