WIM­BLE­DON (QUARTS DE FI­NALE MES­SIEURS) Fe­de­rer der­nier res­ca­pé

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Ro­ger Fe­de­rer s’est mon­tré im­pi­toyable avec Mi­los Rao­nic hier (6-4, 6-2, 7-6) et a dé­sor­mais une belle op­por­tu­ni­té de dé­cro­cher un hui­tième tro­phée re­cord à Wim­ble­don où au­cun des trois autres membres du « Big Four » ne se­ra là pour le gê­ner en de­mi-fi­nales, après les éli­mi­na­tions de No­vak Djo­ko­vic et An­dy Mur­ray hier. Le Serbe, rat­tra­pé par une bles­sure au coude droit, a aban­don­né contre le Tchèque To­mas Ber­dych qui me­nait 7-6, 2-0. Le n°1 mondial et te­nant du titre Mur­ray, gê­né par une hanche droite ré­cal­ci­trante, s’est in­cli­né de­vant l’Amé­ri­cain Sam Quer­rey (36, 6-4, 6-7, 6-1, 6-1). Ra­fael Na­dal étant dé­jà éli­mi­né, il n’y a donc qu’un seul des quatre té­nors dans le der­nier car­ré, une pre­mière de­puis douze ans. Alors que le pres­ti­gieux tour­noi sur herbe est la pro­prié­té du « Big Four » de­puis 2003, le titre semble tendre les bras à Fe­de­rer. Le Suisse rêve de triom­pher à nou­veau dans le « temple » où il n’a plus ins­crit son nom au pal­ma­rès de­puis 2012. Un an plus tard, il avait chu­té dès le 2e tour. En 2014 et 2015, c’est Djo­ko­vic qui l’en avait pri­vé en fi­nale. L’an pas­sé, c’est Rao­nic qui avait mis le « Maître » à terre, au sens propre comme au fi­gu­ré, en de­mi-fi­nales. L’image de Fe­de­rer al­lon­gé à plat ventre et se te­nant le ge­nou gauche fut l’une des images mar­quantes de l’édi­tion pré­cé­dente. Bat­tu en cinq sets (6-3, 6-7, 4-6, 7-5, 63), « RF » n’al­lait plus re­jouer de la sai­son pour soi­gner ce ge­nou ré­cal­ci­trant. Mais en 2017, Fe­de­rer est de re­tour à un ni­veau ex­cellent. Après son trip­tyque Mel­bourne-In­dian Wells-Mia­mi, il avait re­non­cé à la sai­son sur terre bat­tue pour se re­po­ser et ren­for­cer ses chances à Londres. Le choix s’est ré­vé­lé ju­di­cieux jus­qu’ici.

Longue pause pour Djo­ko­vic

Contre son pro­chain ad­ver­saire Ber­dych, fi­na­liste en 2010, il mène 18-6, et l’avait sur­clas­sé lors de leur der­nier af­fron­te­ment en « Ma­jeurs » à l’Open d’Aus­tra­lie (6-2, 6-4, 6-4 au 3e tour). Ber­dych n’a pas eu à for­cer pour écar­ter un Djo­ko­vic di­mi­nué, qui en­vi­sage de faire une « longue pause » pour se soi­gner. « Mon coude me gêne de­puis un an et de­mi (...) J’ai com­men­cé à le sen­tir au dé­but du tour­noi », a ex­pli­qué le triple cham­pion de Londres (2011, 2014, 2015). Mur­ray lui a été rat­tra­pé par ses pé­pins à la hanche droite, alors qu’il me­nait 2 manches à 1 contre le puis­sant Quer­rey, de­ve­nu le pre­mier Amé­ri­cain à ral­lier le der­nier car­ré d’un tour­noi ma­jeur de­puis 2009 et la der­nière fi­nale à Londres d’An­dy Rod­dick. Ce se­ra une pre­mière en Grand Che­lem pour le géant Ca­li­for­nien (1,96 m) pla­cé sur la route d’un autre géant en de­mies, le Croate Ma­rin Ci­lic (1,98 m), qui n’avait ja­mais dé­pas­sé les quarts. Le lau­réat de l’US Open 2014 a mis fin hier au par­cours du bour­reau de Na­dal, le Luxem­bour­geois Gilles Mul­ler (3-6, 7-6, 7-5, 5-7, 6-1).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.