Un contexte sen­sible

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

Le pré­fet des Alpes-Ma­ri­times, Georges-Fran­çois Le­clerc, a pris soin hier de pas­ser en re­vue le dis­po­si­tif pla­cé sous sa res­pon­sa­bi­li­té. C’est que la ma­ni­fes­ta­tion est sen­sible à plus d’un titre. Du fait, d’abord, de la ve­nue du pré­sident de la Ré­pu­blique, ac­com­pa­gné de ses deux pré­dé­ces­seurs. Du fait de l’af­fluence, aus­si : près de 20 000 per­sonnes at­ten­dues aux cé­ré­mo­nies. Et du fait du contexte, for­cé­ment, alors que la me­nace ter­ro­riste est tou­jours là. « Nous avons une exi­gence de sé­cu­ri­té et de ré­sul­tat. Nous le de­vons aux fa­milles et aux par­ti­ci­pants », confie le contrô­leur gé­né­ral Pa­trick Mai­resse, di­rec­teur dé­par­te­men­tal de la sé­cu­ri­té pu­blique des Alpes-Ma­ri­times. dé­par­te­men­tale d’Uni­té-SGP FO. A l’ins­tar du Raid et de la garde rap­pro­chée du Pré­sident, cer­tains équi­pages CDI et Bac pa­trouillent arme longue à la main. Des sni­pers sont, eux, po­si­tion­nés sur les toits. Dans les airs, le dis­po­si­tif an­ti­drones mis en place pour l’Eu­ro est ré­ac­ti­vé. Les CRS pa­trouillent jusque dans la baie des Anges, dans la zone des 300 mètres. Au-de­là, c’est la pré­fec­ture ma­ri­time qui prend la main, avec gen­darmes et doua­niers. Les gen­darmes, eux aus­si, ont fort à faire sur terre : pé­ri­phé­rie ni­çoise, axes rou­tiers - l’A8 au pre­mier chef -, sans ou­blier les fron­tières. Les mi­li­taires, en­fin, sont vi­sibles bien au-de­là du dé­fi­lé. « L’en­semble des forces Sen­ti­nelle qui s’oc­cupent de la pro­tec­tion de Nice sont mo­bi­li­sées ce 14 juillet, mais aus­si avant et après », pré­cise le co­lo­nel Jean-Pierre Be­du, dé­lé­gué mi­li­taire dé­par­te­men­tal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.