Ma­rine Bre­nier (LR) de­mande l’élar­gis­se­ment du sta­tut de vic­time

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France - TH. P.

res­pon­sables REM au Parlement. Une nou­velle fois, il s’en­gage sur le che­min du re­nie­ment. On se sou­vient, en ef­fet, qu’après sa dé­faite à la pri­maire de la gauche (, % au pre­mier tour) en jan­vier der­nier, Fran­çois de Ru­gy avait dé­ci­dé de sou­te­nir Em­ma­nuel Ma­cron alors qu’il s’était en­ga­gé, via la charte adop­tée par la Belle Al­liance po­pu­laire, à sou­te­nir le vain­queur du scru­tin, un cer­tain Be­noît Ha­mon… La dé­pu­tée LR construc­tive ni­çoise Ma­rine Bre­nier a de­man­dé, mer­cre­di à l’As­sem­blée, la créa­tion d’une com­mis­sion d’en­quête par­le­men­taire, l’ac­cé­lé­ra­tion de l’in­dem­ni­sa­tion des vic­times de l’at­ten­tat de Nice et la re­con­nais­sance du sta­tut de vic­time psy­cho-trau­ma­tique. Se fé­li­ci­tant de la no­mi­na­tion d’une dé­lé­guée in­ter­mi­nis­té­rielle à l’aide aux vic­times, Éli­sa­beth Pel­sez, an­non­cée le jour même par le Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe, la dé­pu­tée a in­sis­té sur la né­ces­si­té de conti­nuer à ac­com­pa­gner les fa­milles meur­tries. « Il faut tout mettre en oeuvre pour per­mettre aux vic­times et à leurs proches de pou­voir en­fin ten­ter de se re­le­ver. Je de­mande la créa­tion d’une com­mis­sion d’en­quête qui de­vra faire la lu­mière sur les causes de l’at­ten­tat et les éven­tuels man­que­ments de l’an­cien gou­ver­ne­ment. » Elle a éga­le­ment plai­dé pour un élar­gis­se­ment du sta­tut de vic­time. « Tous ceux qui ont vu, en­ten­du, su­bi ce que les mots ne pour­ront ja­mais dé­crire sont aus­si en état de souf­france et je compte sur le gou­ver­ne­ment pour dé­fi­nir clai­re­ment le sta­tut de vic­time psy­cho-trau­ma­tique. Nous de­vons élar­gir le champ de re­con­nais­sance des vic­times, afin qu’elles puissent toutes être ai­dées, qu’elles aient été tou­chées dans leur chair ou dans leur âme. Elles ont toutes été mar­quées à ja­mais par le sceau du ter­ro­risme.»

« Ar­se­nal ju­ri­dique »

Après quelques consi­dé­ra­tions très gé­né­rales – «Les Fran­çais at­tendent de nous di­gni­té, so­li­da­ri­té et fer­me­té » –, Édouard Phi­lippe a in­di­qué en ré­ponse qu’Éli­sa­beth Pel­sez au­ra pré­ci­sé­ment «pour mis­sion de co­or­don­ner les ser­vices de l’État dans l’aide aux vic­times, afin qu’elles ne soient ja­mais ou­bliées ». Et il a, d’autre part, rap­pe­lé qu’un pro­jet de loi est en cours d’exa­men, « pour com­plé­ter notre ar­se­nal ju­ri­dique dans la pers­pec­tive de la sor­tie de l’état d’ur­gence », en­vi­sa­gée dé­but no­vembre.

P.-R. D.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.