Pho­tos de l’at­ten­tat de Nice: la jus­tice n’or­donne pas le re­trait de Pa­ris Match

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

«Re­cherche évi­dente de sen­sa­tion­nel », « lo­gique mer­can­tile », «com­men­taires ra­co­leurs » et images « in­dé­centes » : dans son ju­ge­ment ren­du hier en fin d’après­mi­di, le tri­bu­nal de grande ins­tance de Pa­ris ne prend pas de gants pour qua­li­fier la dé­marche de Pa­ris Match.

(1) Dans une dé­ci­sion très at­ten­due, la jus­tice a in­ter­dit au ma­ga­zine, « sous as­treinte de 50000 par in­frac­tion consta­tée », « toute nou­velle pu­bli­ca­tion » de deux pho­tos du 14Juillet sur les­quelles les vic­times sont re­con­nais­sables et qui, par consé­quent, «portent at­teinte à la di­gni­té hu­maine». Leur dif­fu­sion sous for­mat nu­mé­rique est éga­le­ment in­ter­dite, «sous as­treinte de 50000 par heure de re­tard ». Le tri­bu­nal n’a, en re­vanche, pas or­don­né le re­trait du jour­nal des kiosques. Une telle me­sure ne sau­rait être «ef­fi­ciente» ,« dès lors que le nu­mé­ro li­ti­gieux est d’ores et dé­jà en vente», a-t-il es­ti­mé. 1. La pu­bli­ca­tion, par l’heb­do­ma­daire, de pho­tos de l’at­ten­tat de Nice ex­traites de bandes de vi­déo­sur­veillance a fait scan­dale dès l’an­nonce mer­cre­di soir. Dans la fou­lée, une en­quête pour vio­la­tion du se­cret de l’ins­truc­tion et re­cel a été ou­verte, tan­dis que le pro­cu­reur de Pa­ris, Fran­çois Mo­lins, de­man­dait par ré­fé­ré la sai­sie des exem­plaires.

(DR)

La sous-in­dexa­tion des pen­sions par rap­port à l’in­fla­tion « per­met­trait des éco­no­mies as­sez ra­pides». Pas sûr, ce­pen­dant, que cette ré­forme soit bien ac­cep­tée par les re­trai­tés qui, après plu­sieurs an­nées de gel de leurs pen­sions, de­vront su­bir une aug­men­ta­tion de la CSG dé­but .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.