WIM­BLE­DON (DE­MI-FI­NALES) Fe­de­rer en rêve dé­jà

Après la chute de tous les té­nors, le Suisse est sur une voie royale pour dis­pu­ter la fi­nale et ga­gner un nou­veau titre à Wim­ble­don. Mais il lui faut d’abord éli­mi­ner Ber­dych au­jourd’hui

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Ro­ger Fe­de­rer, im­pi­toyable avec Mi­los Rao­nic, a une belle op­por­tu­ni­té de dé­cro­cher un hui­tième tro­phée re­cord à Wim­ble­don où au­cun autre membre du ‘‘Big Four’’ ne se­ra là pour le gê­ner en de­mi-fi­nales, après l’aban­don de No­vak Djo­ko­vic et l’élimination d’An­dy Mur­ray mer­cre­di.

L’homme aux 18 tro­phées ma­jeurs rêve de triom­pher à nou­veau dans le ‘‘temple du ten­nis’’, où il n’a plus ins­crit son nom au pal­ma­rès de­puis 2012, mal­gré deux fi­nales en 2014 et 2015, per­dues contre Djo­ko­vic. L’an pas­sé, c’est Rao­nic qui avait mis le Suisse à terre, au sens propre comme au fi­gu­ré, en de­mi-fi­nales. Fe­de­rer al­lon­gé à plat ventre et se te­nant le ge­nou gauche, après une glis­sade, fut l’une des images mar­quantes du cru 2016. Bat­tu en cinq sets (6-3, 6-7, 4-6, 7-5, 63), ‘‘RF’’ n’al­lait plus re­jouer de la sai­son pour soi­gner ce ge­nou ré­cal­ci­trant. Mais en 2017, il est de re­tour à un ni­veau ex­cellent. Après son trip­tyque Mel­bourne-In­dian Wells-Mia­mi, Ro­ger Fe­de­rer est tout près de si­gner une

il avait re­non­cé à la sai­son sur terre bat­tue pour se re­po­ser et ren­for­cer ses chances à Londres. Choix ju­di­cieux au re­gard de son bi­lan sur herbe : une seule dé­faite, d’en­trée contre l’Al­le­mand Tom­my Haas à Stutt­gart, puis dix suc­cès d’af­fi­lée entre Halle, où il a vic­toire en Grand Che­lem...

conquis un neu­vième titre, et Londres sans concé­der le moindre set. « Je joue très bien. Je suis re­po­sé et frais et j’ai confiance. La confiance c’est très im­por­tant », sou­ligne le Suisse de bien­tôt 36 ans (le 8 août). Contre son pro­chain ad­ver­saire Ber­dych, fi­na­liste en

2010, il mène 18-6, et l’avait sur­clas­sé lors de leur der­nier af­fron­te­ment dans les Ma­jors à l’Open d’Aus­tra­lie (6-2, 6-4, 6-4 au 3e tour).

Ve­nus Williams en fi­nale à  ans !

De son cô­té, l’in­cre­vable Ve­nus Williams a dé­cro­ché Au­jourd’hui (1/2 fi­nales mes­sieurs) Sam Quer­rey (USA/24) - Ma­rin Ci­lic (CRO/7) Ro­ger Fe­de­rer (SUI/3) - To­mas Ber­dych (TCH/11)

hier une neu­vième fi­nale à Wim­ble­don en do­mi­nant hier la Bri­tan­nique Jo­han­na Kon­ta et ten­te­ra de s’em­pa­rer d’un hui­tième titre ma­jeur de­main face à Gar­biñe Mu­gu­ru­za, in­trai­table avec la sur­pre­nante Mag­da­le­na Ry­ba­ri­ko­va. A 37 ans, l’Amé­ri­caine peut de­ve­nir la joueuse la plus âgée de l’ère pro­fes­sion­nelle (de­puis 1968) à sou­le­ver un titre du Grand Che­lem. Elle fe­rait alors mieux que sa

soeur Se­re­na qui l’avait bat­tue en fi­nale de l’Open d’Aus­tra­lie en jan­vier à 35 ans. De­main, ce se­ra donc un choc des gé­né­ra­tions entre l’in­usable Amé­ri­caine et la puis­sante Es­pa­gnole qui in­carne à 23 ans le re­nou­veau du cir­cuit. Lau­réate de Ro­land-Gar­ros en 2016, Mu­gu­ru­za a dé­jà joué une fi­nale à Londres en 2015, per­due face à Se­re­na Williams.

(Pho­to AFP)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.