Les mots justes

de De­nis Car­reaux Di­rec­teur des ré­dac­tions

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - News -

Cette jour­née, on l’at­ten­dait. On la re­dou­tait un peu aus­si. Trop dif­fi­cile. Trop éprou­vant. Trop tout court. Mais un an après l’hor­reur ab­so­lue du  juillet , tous les ac­teurs de la com­mé­mo­ra­tion ex­cep­tion­nelle d’hier ont su trou­ver le ton juste pour faire de cet hom­mage un mo­ment à la fois fort, digne et beau. Les mots coup de poing de Pauline Mur­ris ont fi­gé l’as­sis­tance et l’ont émue aux larmes. Ceux de Le Clé­zio, dans la bouche de Mi­chèle La­roque, Line Renaud ou Mi­chel Le­grand, ont su tou­cher au coeur par leur jus­tesse et leur hu­ma­ni­té. Sobre, le dis­cours de Ch­ris­tian Es­tro­si a ré­son­né comme une dé­cla­ra­tion d’amour ré­con­for­tante à Nice et aux Ni­çois, bien loin de la po­li­tique mes­quine. Ce­lui du pré­sident de la Ré­pu­blique, em­preint de gra­vi­té et d’hu­mi­li­té, a mon­tré toute l’at­ten­tion que porte la France au sort d’une ville at­teinte dans sa chair. Sans ef­fa­cer ses maux, ces mots bien choi­sis contri­buent à apai­ser Nice. Elle n’ou­blie­ra ja­mais ses  anges, mais cette belle jour­née d’hom­mages va lui per­mettre de com­men­cer à tour­ner la page, la plus sombre de son his­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.