CÔTES

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - I'été -

À l’oc­ca­sion des  ans de l’ap­pel­la­tion Côtes de Pro­vence, gros plan sur le ro­sé   du do­maine Per­sins­ky, à Por­que­rolles.

Au nez C’est un vin mi­né­ral, puis­sant, qui an­nonce les sa­veurs flo­rales de son ter­roir schis­teux.

Au pa­lais On dé­couvre un vin très sec avec peu de sucres ré­si­duels, qui dé­gage une sensation de dou­ceur ; un vin soyeux avec un vrai goût de fruits, de rai­sins et un de­gré al­coo­lique très rai­son­nable (12°). La fin de bouche est très fraîche avec ce qu’il faut d’aci­di­té.

La pe­tite his­toire C’est sur l’île de Por­que­rolles, en plein coeur du parc na­tio­nal de Port-Cros, que les frères Per­sins­ky ont créé leur propre vi­gnoble en 1986, sur des terres louées au parc. Leur fa­mille, qui avait fui la ré­vo­lu­tion russe en en 1917, avait fi­ni par s’ins­tal­ler en Bour­gogne, fai­sant naître des vo­ca­tions vi­ti­coles chez les en­fants.Tan­dis que Cyrille cons­truit son ex­pé­rience dans les vignes à Meur­sault, puis au do­maine de Pi­bar­non dans le ban­dol, Alexis dé­friche les pre­mières terres à Por­que­rolles, en com­pa­gnie de son beau-frère Ri­chard Au­ther. Au­jourd’hui, ils par­tagent tous les trois la fierté de pro­duire un vin re­con­nu qui se laisse boire aus­si fa­ci­le­ment qu’il étanche la soif. Do­maine Per­sins­ky, che­min de Pépinière à Por­que­rolles. Rens. 04.94.58.34.32. la

(Pho­to N . M .)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.