Bonnes rai­sons de ré­ser­ver pour Lu­nal­le­na

Pour dé­cro­cher la lune et vous as­su­rer d’être aux pre­mières loges du nou­veau fes­ti­val or­ga­ni­sé par le groupe Nice-Ma­tin à Ban­dol, les 4 et 5 août, sur le stade De­fer­ra­ri, n’at­ten­dez pas !

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

Parce que vous pour­rez dire:

“Lu­nal­le­na ? Ah ouais, j’y étais !” On n’a pas fi­ni d’en en­tendre par­ler de Lu­nal­le­na. Ok, c’est la pre­mière édi­tion. Mais tous les plus grands fes­ti­vals ont eu un dé­but, non ? Dans dix ans vous pour­rez dire d’un ton en­ten­du : « Lu­nal­le­na ? Ah oui, j’y étais. Et même à la pre­mière, en 2017 ». Mais pour crâ­ner, faut ré­ser­ver !

Parce qu’avec la qua­li­té de l’af­fiche, les deux soi­rées du fes­ti­val af­fi­che­ront vite com­plet

Pe­tit rap­pel d’une pro­gram­ma­tion ex­cep­tion­nelle :

Ven­dre­di 4 août:

Al­pha Blon­dy & The so­lar sys­tem, Ka­lash, Ho­race An­dy, Soom T feat Dj Kun­ta, Me­ta & The cor­ners­tones, Bon­go White.

Sa­me­di 5 août :

Phoe­nix, Vi­ta­lic - ODC live, Two door ci­ne­ma club, Co­coon, The kit­chies.

Parce que le cadre est lui aus­si ex­cep­tion­nel et qu’il va fal­loir se ser­rer !

Vous pour­rez fou­ler la pe­louse du stade An­dré-De­fer­ra­ri où le fes­ti­val est or­ga­ni­sé, sans faire de sport ! Si­non ce­lui de vous tré­mous­ser dans le rythme. Un stade si­tué sur la cor­niche Bo­na­parte. Ce­la veut dire que la vue sur la mer est ex­cep­tion­nelle. Voi­là qui pro­met de jo­lis cou­chers de so­leil mu­si­caux en pers­pec­tive.

Parce que c’est l’as­su­rance d’écou­ter Phoe­nix et ,le der­nier al­bum du groupe en live et en ex­clu­si­vi­té !

Ti Amo C’est à Ban­dol et nulle part ailleurs dans le grand Sud que Phoe­nix dé­voi­le­ra en live son nou­vel al­bum, Ti Amo. Dix-sept ans après leur pre­mier al­bum, les Ver­saillais de Phoe­nix sont re­ve­nus dé­but juin avec Ti Amo, un al­bum in­fu­sé d’un es­prit « ita­lo-dis­co-estival » comme l’a ex­pli­qué le gui­ta­riste Laurent Bran­co­witz au New York Times. « Ti amo ac­com­pagne la pop vers un été sans fin », ont ren­ché­ri Les In­rocks. Un al­bum de l’été bien en phase, donc, avec le fes­ti­val Lu­nal­le­na ! Et on vous le re­dit : at­ten­tion! Ré­ser­vez! Ça risque d’être vite com­plet...

Parce qu’il y a moyen de faire un voyage en Ja­maïque sans quit­ter le Var...

Le Lu­nal­le­na fes­ti­val am­bi­tionne d’être iti­né­rant dans le grand Sud entre l’Ita­lie et Mar­seille. Mais en fait il voit beau­coup plus loin... Car si la pre­mière édi­tion s’ar­rête à Ban­dol, elle a aus­si un pied en Ja­maïque. Eh oui ! La soi­rée du ven­dre­di 4 août ac­cueille­ra en ef­fet six ar­tistes reg­gae de très grande re­nom­mée (lire at­ten­ti­ve­ment le point nu­mé­ro deux).

(Pho­tos DR)

Two door ci­ne­ma club. Star du fes­ti­val Lu­nal­le­na, le groupe Phoe­nix se pro­dui­ra à Ban­dol le sa­me­di  août. Ho­race An­dy. Co­coon.

Ka­lash.

Al­pha Blon­dy & The so­lar sys­tem.

Vi­ta­lic - ODC Live.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.