Bar­guil avait la Foix

Après Bar­det la veille, War­ren Bar­guil a si­gné à Foix, le qua­trième suc­cès d’un cou­reur fran­çais de­puis le dé­part. Aru (As­ta­na) a conser­vé le maillot jaune

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Dans ce se­cond acte py­ré­néen, pas­sion­nant de bout en bout, ra­pide et tac­tique, le cham­pion d’Ita­lie Fa­bio Aru a été sou­vent at­ta­qué mais a conser­vé le maillot jaune de lea­der. Pour l’em­por­ter, Bar­guil a ré­glé au sprint ses trois com­pa­gnons d’échap­pée, le Co­lom­bien Nai­ro Quin­ta­na et les Es­pa­gnols Al­ber­to Con­ta­dor et Mi­kel Lan­da. « J’avais de su­per jambes ! », s’est ex­cla­mé le Bre­ton, vain­queur pour la pre­mière fois sur le Tour. Di­manche der­nier, il avait été bat­tu de jus­tesse par le Co­lom­bien Ri­go­ber­to Uran après exa­men de la pho­to-fi­nish à Cham­bé­ry... « Je prends du plai­sir comme ja­mais sur mon vé­lo, à at­ta­quer comme je le fai­sais en ama­teur, a ajou­té Bar­guil, ori­gi­naire du Mor­bi­han et pas­sé pro en 2013 dans son équipe ac­tuelle. J’aime bien ces étapes courtes, ner­veuses. On ne cal­cule pas, ça at­taque de par­tout ! » A l’at­taque dès le dé­part de Saint-Gi­rons, le Fran­çais a été dé­bor­dé en­suite par le duo es­pa­gnol for­mé de Con­ta­dor et Lan­da qui ont en­flam­mé cette étape longue à peine de 101 ki­lo­mètres mais com­por­tant trois cols de pre­mière ca­té­go­rie. Les duet­tistes es­pa­gnols, par­tis à 71 ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée, sont pas­sés en tête au som­met du col d’Agnes mais ont été re­joints avant le som­met du mur de Pé­guère, la der­nière dif­fi­cul­té, par Bar­guil et Quin­ta­na. Dans Pé­guère, puis dans la longue des­cente vers Foix, les quatre pre­miers du Tour (Aru, Froome, Bar­det, Uran) se sont neu­tra­li­sés mal­gré maints dé­mar­rages. Sur le fi­nal, l’Ir­lan­dais Dan Mar­tin puis le Bri­tan­nique Si­mon Yates ont faus­sé com­pa­gnie à leurs com­pa­gnons pour gri­gno­ter quelques se­condes. Aru et ses ri­vaux ont fran­chi la ligne avec un re­tard de 1’48’’. L’Ita­lien, es­seu­lé et at­ta­qué par l’équipe de Froome qui a es­sayé de l’af­fai­blir, n’a rien cé­dé à ses ad­ver­saires di­rects. « Il y a eu des at­taques mais

j’ai résisté à chaque fois, a consta­té Aru. J’ai gar­dé mon calme. Je savais que j’al­lais me re­trou­ver seul (sans équi­piers). Les pro­chains jours, ils iront mieux ». En re­vanche, Aru a vu se rap­pro­cher Lan­da, le lieu­te­nant de Froome. L’Es­pa­gnol, dont le meilleur ré­sul­tat dans un grand tour est une troi­sième place dans le Gi­ro 2015, s’est his­sé à la cin­quième place, à 1’09’’ d’Aru. Au­jourd’hui, la 14e étape re­lie sur 181,5 ki­lo­mètres Bla­gnac à Ro­dez et se conclut par un ‘‘mur’’ de 570 mètres à 9,6 %, à l’avan­tage des pun­cheurs.

(Pho­to AFP)

Le feu d’ar­ti­fice de Bar­guil qui de­vance Con­ta­dor et Quin­ta­na sur la ligne !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.