TOUR­NOI DE WIMBLEDON (FI­NALE À  HEURES) Pour l’His­toire !

Roger Fe­de­rer n’est qu’à une marche de son rêve : un hui­tième titre re­cord dans son jar­din de Wimbledon

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Roger Fe­de­rer a ren­dez-vous avec l’his­toire au­jourd’hui en fi­nale de Wimbledon (15h). Avec un suc­cès contre Ma­rin Ci­lic, il dé­cro­che­rait un 19e titre du Grand Che­lem et un hui­tième dans son jar­din an­glais, une per­for­mance unique. Le maes­tro suisse en rêve de­puis son der­nier sacre à Londres il y a cinq ans. « Mar­quer l’his­toire ici à Wimbledon, c’est très im­por­tant. J’adore ce tour­noi » ,at-il rap­pe­lé après la de­mi-fi­nale face à To­mas Ber­dych. A bien­tôt 36 ans (le 8 août), «RF» n’au­ra plus des tonnes d’oc­ca­sions de sou­le­ver le tro­phée qui lui a échap­pé lors de ses deux der­nières fi­nales, en 2014 et 2015 face à No­vak Djo­ko­vic. Ni le Serbe, ni les autres membres du «Big Four», l’Es­pa­gnol Ra­fael Na­dal, qui l’avait dé­trô­né dans le «temple» en 2008, et l’Écos­sais An­dy Mur­ray, tous éli­mi­nés avant les de­mi-fi­nales, ne sont là pour l’ar­rê­ter. Oc­ca­sion à sai­sir ! Les pré­cé­dentes cette an­née, il ne les a pas ra­tées, rem­por­tant l’Open d’Aus­tra­lie, son pre­mier «Ma­jor» de­puis 2012, puis les Mas­ters 1000 d’In­dian Wells et de Mia­mi. De­puis, le Bâ­lois n’a d’yeux que pour Wimbledon. Il veut tel­le­ment cette hui­tième cou­ronne qu’il a fait l’im­passe sur la tour­née sur terre bat­tue, Ro­land-Gar­ros in­clus, pour li­mi­ter les risques de bles­sure. Jus­qu’ici le plan a fonc­tion­né à mer­veille sur ga­zon, si ce n’est un faux dé­part à Stutt­gart où le vé­té­ran al­le­mand Tommy Haas l’a sur­pris d’en­trée. Après ça, Fe­de­rer a en­glou­ti onze matches de Halle (Al­le­magne) à Wimbledon sans concé­der le moin­dre­set!

Dé­pas­ser l’idole Sam­pras

Ven­dre­di, il est de­ve­nu le fi­na­liste le plus âgé à Londres de­puis 1974. L’in­oxy­dable Aus­tra­lien Ken Ro­se­wall per­dait cette an­née-là, à 39 ans bien tas­sés, le duel de la der­nière jour­née contre l’Amé­ri­cain Jim­my Con­nors. Fe­de­rer es­père main­te­nant dé­pas­ser son idole de jeu­nesse, l’Amé­ri­cain Pete Sam­pras, et le Bri­tan­nique William Ren­shaw - un cham­pion de la fin du 19e siècle avec les­quels il par­tage le re­cord mas­cu­lin de titres à Londres (7). Pour ce­la, il fau­dra faire chu­ter Ci­lic qui peut de­ve­nir le

deuxième joueur croate à triom­pher sur l’herbe du All En­gland Club, seize ans après son an­cien en­traî­neur Goran Iva­ni­se­vic. Le 6e mon­dial en­tend prou­ver que son triomphe à l’US Open 2014 n’était pas qu’un coup d’éclat. «(Le Centre court), c’est l’en­droit où Roger joue son meilleur ten­nis. Mais il y a un an, j’étais seule­ment à un point de le battre. Je crois en mes chances et en mes ca­pa­ci­tés de ga­gner », a as­su­ré le Croate de 28 ans. De ses sept duels avec le géant des Bal­kans (1,98 m), l’an­cien N.1 mon­dial n’en a per­du qu’un.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.