Gaël Faye, a se­mé ses pe­tits cailloux poé­tiques au Tho­ro­net

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Journal De L'été - L. AMAL­RIC

Gaël Faye est ve­nu coif­fé de sa double cas­quette au Tho­ro­net. Pre­mière étape, une ren­contre avec des élèves du ly­cée Ray­nouard de Bri­gnoles pour une séance ques­tions-ré­ponses au­tour de son livre Pe­tit Pays qui fi­gu­rait par­mi les fi­na­listes du Gon­court 2016 avant de dé­cro­cher le Gon­court des ly­céens et une tri­po­tée d’autres prix. « L’écri­ture m’a per­mis de re­com­po­ser le puzzle de mon hu­ma­ni­té mor­ce­lée », confesse ce­lui dont la fa­mille n’a pas été épar­gnée par le gé­no­cide qui a frap­pé les Tut­sis... Le soir, place au rap­peur au cha­risme fou fou fou sur la scène des Nuits Blanches pour un set qui a fait l’una­ni­mi­té avec pe­tit bain de foule im­pro­vi­sé dans la fon­taine (vide) de la place du village. Un en­thou­siasme et une proxi­mi­té avec le pu­blic en ter­rible dé­ca­lage avec Ra­dio El­vis, groupe pop qui lui suc­cé­dait sans ja­mais pou­voir re­tis­ser tel lien pri­vi­lé­gié.

As­cen­sion ful­gu­rante

Le tren­te­naire fran­co-rwan­dais né au Bu­run­di et exi­lé en France à l’âge de treize ans, avant de re­tour­ner vivre au Rwan­da, connaît une as­cen­sion si ful­gu­rante que cer­tains lui pro­mettent dé­jà un suc­cès à la Stro­mae. Sa sin­cé­ri­té et son in­tel­li­gence lui ouvrent en tout cas toutes les portes pour dé­cro­cher les étoiles du suc­cès grand pu­blic. Dans le Var, Gaël Faye a pu dé­jà faire une ten­ta­tive fruc­tueuse en se­mant ses pe­tits cailloux poé­tiques qui lui ont per­mis d’at­teindre le ciel de la ma­relle lo­cale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.