L’in­croyable aven­ture du foot­ball fé­mi­nin

France 4 dif­fuse un do­cu­men­taire in­édit sur l’équipe de France à l’oc­ca­sion de l’Eu­ro 2017 qui dé­bute au­jourd’hui

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - EM­MA­NUELLE LITAUD

Pour le lan­ce­ment de l’Eu­ro fé­mi­nin, dif­fu­sé en in­té­gra­li­té sur France Té­lé­vi­sions, France 4 pro­pose un do­cu­men­taire sur l’his­toire de l’équipe de France fé­mi­nine de foot­ball.

Les Bleues avec un e a été réa­li­sé par Alain Ver­non, qui nous parle de leur par­cours chao­tique. Alain Ver­non était tout des­ti­né à faire ce do­cu­men­taire sur les Bleues. Le jour­na­liste de France Té­lé­vi­sions a, en ef­fet, tou­jours sui­vi l’équipe fé­mi­nine de foot­ball : « Dé­jà au dé­but des an­nées 80, quand Ro­bert Cha­patte était à la tête de

Stade2, je pro­po­sais des su­jets sur le foot­ball fé­mi­nin. Ça les fai­sait tous mar­rer », ex­pli­quet-il. Cette anec­dote illustre bien ce qu’ont pu vivre les foot­bal­leuses du­rant de longues an­nées.

Les Bleues avec un e re­trace leur che­mi­ne­ment, de leurs pre­miers matchs jus­qu’à nos jours. Pen­dant six mois, le jour­na­liste est par­ti à la re­cherche d’images d’ar­chives et de té­moi­gnages d’an­ciennes joueuses. Dans les an­nées 40, on pen­sait que le foot­ball pou­vait me­ner les femmes à la sté­ri­li­té. Dans les an­nées 50, on les ra­bais­sait à leurs tâches mé­na­gères. La preuve avec ce re­por­tage sur un match fé­mi­nin fil­mé en 1955 re­trou­vé par Alain Ver­non, ahu­ris­sant de sexisme. Le com­men­taire dit, au mo­ment où les joueuses re­tournent au ves­tiaire : « Tout compte fait, pour­quoi ne pas ren­trer à la mai­son faire le mé­nage ? ». « C’est bou­le­ver­sant. Ça a été tour­né l’an­née où je suis né, j’ai donc un sen­ti­ment de culpa­bi­li­té, pour­suit le jour­na­liste. Ce do­cu­men­taire est un peu comme un hom­mage. » Le pre­mier match d’ex­hi­bi­tion a lieu en 1968 et, deux ans plus tard, la dis­ci­pline est re­con­nue par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de foot­ball. Le pôle France dé­dié aux filles ver­ra le jour en 1998. De­puis, le foot­ball fé­mi­nin a ac­quis une vraie cré­di­bi­li­té. Avec l’Eu­ro 2017, l’équipe de France es­père l’as­seoir en­core un peu plus et dé­cro­cher son pre­mier tro­phée : « Il faut être pa­tient. Les hommes ont mis un siècle à rem­por­ter une com­pé­ti­tion, en 1984. Les filles, elles, ne sont nées qu’en 1971[an­née de leur pre­mier match of­fi­ciel, ndr]… Elles sont troi­sièmes au clas­se­ment Fi­fa et elles ont ga­gné face aux États-Unis 3-0. C’est un mar­queur très fort. Je crois qu’elles vont être cham­pionnes d’Europe. D’au­tant que, dans deux ans, la Coupe du monde fé­mi­nine se­ra or­ga­ni­sée en France… », conclut-il.

Avec l’Eu­ro 2017, l’équipe de France es­père as­seoir en­core un peu plus sa cré­di­bi­li­té et dé­cro­cher son pre­mier tro­phée. (pho­to : Coupe du monde 2015.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.