 hec­tares en cendres : la piste du mé­got

Le si­nistre qui a ra­va­gé 800 hec­tares de­puis sa­me­di à Saint-Can­nat et qui a mo­bi­li­sé d’im­por­tants moyens était, hier, sous sur­veillance. La piste d’un mé­got mal éteint est pri­vi­lé­giée

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page -

Les pom­piers des Bouches-du-Rhônes res­taient mo­bi­li­sés, hier soir pour éteindre un in­cen­die sans doute dû à un mé­got qui a par­cou­ru 800 hec­tares à Saint-Can­nat, près d’Aix-en-Pro­vence, a connu deux re­prises ce di­manche. Après avoir in­di­qué sur Twit­ter, hier ma­tin, que le feu était « dé­sor­mais fixé », les pom­piers des Bou­ches­du-Rhône avaient pré­ve­nu que « les opé­ra­tions d’ex­tinc­tion et de noyage » se­raient « longues ». « Deux re­prises dont une sur la li­sière gauche tou­jours très ac­tive » se sont dé­cla­rées de­puis le mi­lieu de l’après-mi­di, né­ces­si­tant la mo­bi­li­sa­tion de 800 pom­piers et plus de 200 en­gins « pour sau­ve­gar­der les mai­sons et de nom­breux points sen­sibles », ont fait sa­voir les pom­piers dans un nou­veau com­mu­ni­qué plus tard dans la jour­née, ex­hor­tant les ha­bi­tants de la zone à la pru­dence, à res­ter chez eux et « ne sur­tout pas prendre leur vé­hi­cule ».

Au­cune vic­time

L’in­cen­die n’a pas fait de vic­time mais a en­gen­dré d’im­pres­sion­nantes fu­mées, vi­sibles jus­qu’à Mar­seille, et se trou­vait, hier soir, à proxi­mi­té de la D18 entre SaintCan­nat et Eguilles. « Des moyens aé­riens sont ve­nus en ren­fort, à sa­voir: cinq Ca­na­dair, un Dash et deux tra­cker. Le trai­te­ment des li­sières est en bonne voie », a-t-on ajou­té de même source. « L’hy­po­thèse du jet de mé­got est ac­tuel­le­ment pri­vi­lé­giée car le dé­part de feu se si­tue en bor­dure de route », a dé­cla­ré lors d’un point presse Ré­my Avon, vice-pro­cu­reur de la Ré­pu­blique d’Aix, rap­pe­lant que « le­jet de mé­got qui cause, même in­vo­lon­tai­re­ment, un in­cen­die de vé­gé­ta­tion, est pu­ni par la loi d’une peine de trois ans d’em­pri­son­ne­ment et de 45 000 eu­ros d’amende ». « Nous avons en l’état des in­ves­ti­ga­tions me­nées par la gen­dar­me­rie na­tio­nale, éva­cué, a prio­ri, l’hy­po­thèse d’un geste cri­mi­nel, nous n’avons au­cun élé­ment qui per­met de le cor­ro­bo­rer » ,a pré­ci­sé le vice-pro­cu­reur, ajou­tant que « l’hy­po­thèse na­tu­relle, d’un orage de cha­leur ou autre, est éga­le­ment ex­clue ». Af­fir­mant avoir en­ten­du, sa­me­di soir alors que l’in­cen­die bat­tait son plein, des tirs de feux d’ar­ti­fices pri­vés « alors qu’on est à risque maxi­mal et que les mu­ni­ci­pa­li­tés re­poussent leurs feux d’ar­ti­fice », le com­man­dant de grou­pe­ment de gen­dar­me­rie Be­noît Fer­rand a fus­ti­gé ce « manque de pré­cau­tions » et in­di­qué que ses uni­tés « re­lè­ve­raient des in­frac­tions de ni­veau pé­nal ». En rai­son de vents et de la sé­che­resse, la pré­fec­ture a an­non­cé l’in­ter­dic­tion to­tale d’ac­cès à 18 mas­sifs di­manche et à 10 mas­sifs lun­di dans les Bouches-du-Rhône.

 feux en  heures

« Nous ne dé­plo­rons au­cune vic­time, et les dé­gâts ma­té­riels sont très li­mi­tés », s’est fé­li­ci­té le sous-pré­fet d’Aixen-Pro­vence, Serge Gou­tey­ron. « Les #pom­piers13 ont pré­ser­vé 2 000 ha de fo­rêt, 147 ha­bi­ta­tions, la ligne TGV et le vil­lage d’Eguilles », ont af­fir­mé les pom­piers des Bouches-du-Rhône sur Twit­ter. Une pe­tite di­zaine d’ha­bi­tants de Saint-Can­nat et d’Eguilles, éva­cués sa­me­di soir « par pré­cau­tion, car ils avaient peur », ont pu ren­trer chez eux, hier ma­tin, at-on par ailleurs ap­pris au­près de la pré­fec­ture des Bouches-du-Rhône. Le tra­fic sur la ligne LGV Pa­ris-Mar­seille, qui passe à proxi­mi­té, à Aix-en-Pro­vence, in­ter­rom­pu sa­me­di soir, a re­pris ce di­manche ma­tin. « Ac­ti­vi­té in­tense : 80 #feux de toute na­ture en 24h pour les #pom­piers 13. Seule­ment 3 ont dé­pas­sé un hec­tare mais 1 at­teint 750 hec­tares », ont éga­le­ment rap­por­té di­manche ma­tin sur Twit­ter les pom­piers des Bou­ches­du-Rhône. « Bra­vo à nos sol­dats du feu. Leur cou­rage et leur dé­voue­ment forcent notre res­pect. Fier de nos sa­peurs#pom­piers! », a dé­cla­ré sur son compte Twit­ter le mi­nistre de l’In­té­rieur Gé­rard Col­lomb. En dé­but de soi­rée sa­me­di, les pom­piers avaient réus­si à éteindre un autre feu qui s’était dé­cla­ré sur la com­mune de Port-de-Bouc, près de la ville cô­tière de Fos-surMer, mo­bi­li­sant « 200 pom­piers, plus de 50 en­gins, deux Ca­na­dairs, deux tra­cker et un hé­li­co­ptère bom­bar­dier », ont-ils an­non­cé dans un com­mu­ni­qué. Tou­chées plus tôt, en dé­but d’après-mi­di, les com­munes de Pey­rolles et de Sa­lon-deP­ro­vence étaient hors de dan­ger. Les se­cours ont réus­si à maî­tri­ser les feux qui n’ont fait au­cune vic­time.

(Pho­to PQR/La Pro­vence)

Hier, les pom­piers étaient tou­jours sur place et com­bat­taient des re­prises.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.