Froome ré­siste aux at­taques de ses challengers

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page -

Une cre­vai­son de la roue ar­rière a contraint Froome à une course-poursuite in­tense alors que l’équipe AG2R La Mon­diale de l’en­fant du pays, Ro­main Bar­det, était pas­sée à l’of­fen­sive quelques mi­nutes plus tôt. « J’ai un peu pa­ni­qué » ,a re­con­nu le Bri­tan­nique à l’ar­ri­vée. « J’ai pen­sé que peut-être je ne pour­rai pas ren­trer. » Froome est par­ve­nu à re­ve­nir bien avant le som­met de Pey­ra Taillade, un col de pre­mière ca­té­go­rie très raide (jus­qu’à 16 %) et in­édit sur le Tour. Avec une grande maî­trise mal­gré quelques huées d’un pu­blic pro-Bar­det. « Juste avant le (pied du) col, j’ai eu un pro­blème, la roue ar­rière était cas­sée », a ex­pli­qué en­suite le Bri­tan­nique. Sur les images TV, on le voit s’en­tre­te­nir avec son équi­pier es­pa­gnol Mi­kel Nieve pour lui dire de res­ter dans le groupe des fa­vo­ris puis être dé­pan­né par le Po­lo­nais Mi­chal Kwiat­kows­ki. Poin­té à quelque 45 se­condes de ses ri­vaux quand il est re­par­ti, Froome a bé­né­fi­cié dans un pre­mier temps du tra­vail de Nieve, puis d’un autre cou­reur de Sky, l’Es­pa­gnol Mi­kel Lan­da, pour faire la jonc­tion. Un tra­vail d’équipe !

Dan Mar­tin grap­pille

Le Bri­tan­nique en a été quitte pour un grand coup de stress. Mais il n’a rien cé­dé dans cette étape aux autres pré­ten­dants au po­dium, hor­mis une poi­gnée de se­condes à l’Ir­lan­dais Dan Mar­tin par­ti dans le fi­nal grap­piller un peu de temps pour re­ve­nir à la 5e place du clas­se­ment (à 1’12’’). Ro­main Bar­det, très vi­ve­ment en­cou­ra­gé sur ses terres, a fé­li­ci­té ses équi­piers pour le tra­vail ac­com­pli. « Le plan était de mettre à pro­fit une étape que je connais­sais bien pour mettre en dif­fi­cul­té nos concur­rents » , a com­men­té le na­tif de Brioude (Haute-Loire). « Mais ce n’était pas pro­pice aux grandes of­fen­sives » , a sou­li­gné le Fran­çais (3e au clas­se­ment), qui a tes­té ses ri­vaux vers le haut de Pey­ra Taillade, avant les 30 der­niers ki­lo­mètres, sans in­sis­ter. Il a pu vé­ri­fier sim­ple­ment la vi­gi­lance du Co­lom­bien Ri­go­ber­to Uran (4e) qui a sau­té im­mé­dia­te­ment dans sa roue.

(Pho­tos AFP)

Froome s’est fait peur mais n’a pas per­du de temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.