Ju­lian Per­ret­ta: «La Côte d’Azur est l’en­droit que je pré­fère en Eu­rope»

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Journal De L'été -

Né à Londres d’un père ita­lien et d’une mère ir­lan­daise, il par­tage son temps entre le Royaume-Uni et Pa­ris mais adore Mos­cou et n’ex­clut pas de s’of­frir un pied-à-terre sur la Côte d’Azur! Ci­toyen du monde, Ju­lian Per­ret­ta, 28 ans, avait toute sa place dans la pro­gram­ma­tion des Nuits du Sud, à Vence, où ses tubes ont fait swin­guer les fes­ti­va­liers sa­me­di soir.

Pre­mière fois à Vence? Tu dis sou­vent que la mu­sique est la seule chose que tu saches faire? Mi­racle, Kar­ma, Tied Up, IC­ry, Bo­dy Talk, I Ever Feel Bet­ter… Sa­crée col­lec­tion de tubes! Un mot sur le nou­veau single? Pri­vate Dan­cer. Fe­der est ori­gi­naire de Biot. Il t’a par­lé de sa ré­gion? Tou­jours entre Londres et Pa­ris? e fran­çais)

À quand des in­ter­views dans la langue de Mo­lière? Avec le suc­cès, com­ment gar­der les pieds sur terre?

(Pho­to Eric Ot­ti­no)

Un nou­veau single ven­dre­di, en at­ten­dant l’al­bum pré­vu à la ren­trée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.